Le Deal du moment : -39%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
152 €

Les sous marins Japonais en Bretagne!

Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty Les sous marins Japonais en Bretagne!

Message  Invité le Jeu 08 Mai 2008, 12:41

Sur les cinq sous-marins japonais ayant effectué un départ depuis leurs bases en extrême-Orient, seul trois batiment ont effectivement atteint les côtes bretonnes. Deux arrivent à Lorient alors que le troisième rejoint le port de Brest.

-> Le I-30, du Kaigun Chüsa (captaine de frégate) Shinobu Endo, quitte Pénang le 4 avril 1942 et arrive à Lorient le 5 aout 1942. Il repart le 22 Aout 1942 et rejoint Pénang le octobre 1942. Il sautera sur une mine en quittant Singapour le 13 octobre 1942.

-> Le I-8, du Kaigun Chüsa Shinji Uchino, quitte Kouré le 1er juin 1943. Initialement prévu pour rallier lorient, sa destination est modifié le 29 juillet et il doit rejoindre Brest. Il arrive dans ce port le 31 aout 1943, puis en repart le 5 octobre. Il arrive à Singapour le 5 décembre. Le I-8 transportait à son bord un équipage supplémentaire sous les ordre du Kaigun Shösa (capitaine de corvette) Sadatoshi Norita, qui va prendre possession du U-1224, rebaptisé pour la circonstance I-501. Ce U-Boot prend la route du retour le 30 mars 1944, mais il est coulé le 13 mai près du Cap Vert par le destroyer amécricain Francis M.Robinson.
Les sous marins Japonais en Bretagne! I-8_br10


-> Le I-29, du Kaigun ShösaTakakazu Kinashi, quitte pénang le 16 décembre 1943 et arrive à Lorient le 11 mars 1944. Il repart le 16 avril 1944 pour rallier à Singapour le 14 juillet 1944. Il sera torpillé le 26 juillet 1944 par le sous marin américain SS-276 Sawfish au large des Philippines.
Les sous marins Japonais en Bretagne! I2910

Les sous-marins I-34 et I-52, devant eux aussi rallier le port de Lorient, seront coulés bien avant d'apercevoir les côtes Bretonnes.

Le I-52:
Le I-52, sous-marin cargo, est mis en service en décembre 1943.
Commandé par le vétéran UNO Kameo, techniquement plus élaboré que ses prédécesseurs, il est équipé d’un radar anti-aérien et d’un détecteur radar, mais pas de schnorkel.
Le 10 mars 1944, il quitte Kure, pour sa première mission, à destination de Lorient.
A bord, 95 hommes et 14 passagers :
+ sept ingénieurs et techniciens en optique militaire,
+ cinq spécialistes du chiffre,
+ un interprète allemand-japonais.
+ Un envoyé spécial de la maison de l'empereur porteur d'un pli imérial à destination de l'ambassadeur du Japon en Suisse, avec un machine de cryptage modéle 94 améliorée, pour l’ambassade du Japon à Berlin.
Le 21 mars, il arrive à Singapour et charge
+ deux tonnes d’or, trois tonnes d’opium , 9,8 t de molybdéne
+ 120 t d'étain, 60 t de caoutchouc, 3,3 t de quinine et 55 kg de caféine.
A la derniére minute, il embarque 30 tonnes de "matériel secret" dans des caisses revêtues du sceau impérial, peut être de l'or. destiné à être convoyé en Suisse.
L’or, fruit du pillage en Extrême-Orient, est destiné à être fondu par la Reichbank en lingots « légaux » La moitié des 2 tonnes officielles est destinée à alimenter les comptes suisses de l’Empereur et l’autre à payer l’achat de matériel militaire optique ZEISS. Ces deux tonnes et surtout les 30 autres font rêver aujoud'hui encore les chasseurs de trésor et ont valu plus tard son surnom au sous-marin.
Il quitte Singapour le 23 avril et les Japonais lui associent le nom de code « Momi » (Sapin).
Le U-52 est le cinquième ( et dernier) sous-marin japonais à tenter ce passage.
Le 7 mai, les services d’écoute US concluent que le I52 a quitté Singapour et commencent à suivre sa progression. Le 15 mai, le commandant envoie un message aux Allemands qui lui assignent le nom de code « U-Tanne ». Les services d’écoute alliés décodent le message et assignent le I-52 au groupe anti-sous-marin F-21 en opération près des Azores et qui a déjà coulé le RO-501.
Le 6 juin, l’Amiral KOJIMA, attaché naval à Berlin, indique au I-52 et à Tokyo que le débarquement des alliés en Normandie peut compromettre la mission et faire dérouter le I-52 vers la Norvège.
Un rendez-vous est convenu avec un sous-marin allemand à un point désigné. KOJIMA commet l’imprudence d’indiquer la position du I-52. Tout est décodé par les Alliés.
Le 22 juin (les archives parlent parfois du 18) à 21h15, le I-52 rencontre le U-530, commandé par le capitaine Kurt Lange, parti le 22 mai de Lorient. Le lieutenant Schäfer embarque sur le I-52 pour aider à la navigation, ainsi que deux opérateurs radio. Un détecteur radar « Naxos 7 » dernier cri est installé. Le U-530 repart vers Trinidad, en immersion grâce à son schnorkel.
Le 23 juin, vers 23H40, le I-52, en surface (il n'a pas de schnorkel), est repéré au radar par un avion du porte-avions BOGUE, du groupe F-21. Le I-52 échappe à cette attaque à la grenade.
Le groupe F-21 dispose de bouées de détection sonores, dont c’est la première utilisation opérationnelle. le premier avion arrive à localiser au bruit le sous-marin et l’attaque avec un nouveau type de grenade acoustique. Au petit matin, un deuxième avion vient porter le coup de grâce.
L'agonie du I-52 et les conversations des aviateurs sont entegistrées sur des bobines de magnétophones à fil embarqués. Ces bobines seront retrouvées dans les archives américaines en 1985.

A Lorient, il y a foule :
L'ambassadeur japonais en Suisse, Fujimura, est venu pour réceptionner le pli de l'Empereur et la cargaison spéciale. Certains historiens pensent qu'il s'agissait d'un projet de traité de paix entre Japon et Etas-Unis, en cours de discussion entre Fujimura et A.Dulles, d'autres pensent que c'était surtout pour convoyer l'or de l'Empereur.
20 diplomates attendent d’être rapatriés, sont logés à Trévarez pour échapper aux bombardements et assistent à un repas offert le 23 juillet par Donitz, qui fait le tour des régions maritimes suite à l'attentat contre Hitler. Ils sont transférés à Lorient le lendemain matin pour des raisons d'insécurité, échappant de peu au bombardement du château prévu ce jour là.. Des bâtiments de la Kriegsmarine se préparent à escorter le sous-marin. La cargaison est entassée :
+ 35 à 40 tonnes de documents et plans secrets,
+ deux torpilles acoustiques « ZauKonig »,
+ un réacteur Jumo, des radars,
+ des roulements à bille,
+ des viseurs de bombardiers, des produits chimiques, du verre optique + surtout
+ 800 kilogs d'oxyde d'uranium 238 qui répond à une demande du programme atomique japonais, en train de mettre au point une filiére d'enrichissement.
+ L’installation d’un schnorkel sur le sous-marin est prévue pendant son séjour qui devait durer 4 semaines.
Du 28 au 30 juillet, trois signaux codés indiquent que le I-52 se rapproche du port. Ces signaux auraientt été une ruse des services anglais.
Le 4 août l’amiral Donitz reconnaît la perte probable du I-52 et les diplomates japonais rentrent sur Paris et Berne.
A compter du 5 août, les sous-marins allemands quittent Lorient, déclarée forteresse et 5 d'entre eux vont au Japon.
quelques photographies
Les sous marins Japonais en Bretagne! I52en110
Les sous marins Japonais en Bretagne! Impact10
Les sous marins Japonais en Bretagne! Canons10
Les sous marins Japonais en Bretagne! Poupe10
Les sous marins Japonais en Bretagne! Tourel10
Les sous marins Japonais en Bretagne! Tourel11

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty Re: Les sous marins Japonais en Bretagne!

Message  Panzerfaust le Jeu 08 Mai 2008, 17:27

Et bien, je ne pensais pas qu'il y avait eu des sous-mariniers japonais a être venu chez nous.
Je savais pour les japonais qui venait visiter le mur, mais pas pour les sous-marins.
Merci pour l'info !
Panzerfaust
Panzerfaust
Admin
Admin

Nombre de messages : 1273
Age : 32
Localisation : EPINIAC (35)
Emploi/loisirs : Sans Emploi Fixe
Date d'inscription : 24/04/2008

http://www.329th-buckshot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty Re: Les sous marins Japonais en Bretagne!

Message  Invité le Mer 14 Mai 2008, 09:55

Si, il y en a même qui ont signés leurs noms sur les poutres d'un bar dans la région Lorientaise. J'ai vu une photo dans un livre, mais je ne me rappelle plus lequel.
Il va falloir que je cherche. study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty Re: Les sous marins Japonais en Bretagne!

Message  iwann le Jeu 12 Juin 2008, 22:41

Ce bar se trouvait au "Lager Lemp", qui était un centre de repos pour sous-mariniers et qui se trouvait entre Pont-Scorff et Caudan.

Va voir sur ce site dédié aux bases sous-marines et à la bataille de l'Atlantique :
http://www.u-boote.fr/index.htm

iwann

Nombre de messages : 451
Localisation : 56
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty Re: Les sous marins Japonais en Bretagne!

Message  Pierre-Antoine le Ven 13 Juin 2008, 19:39

Il me semble qu'il y ait eu des sous-mariniers japonais hébergés au château de Trévarez (le célebre château "rose"). Si ma mémoire est bonne...
Pierre-Antoine
Pierre-Antoine
Admin
Admin

Nombre de messages : 212
Age : 29
Localisation : Pont-Scorff
Date d'inscription : 24/04/2008

https://bretagne-39-45.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty Re: Les sous marins Japonais en Bretagne!

Message  Anthony G le Dim 15 Nov 2009, 20:15

Pour le livre en question, "Lorient sous l'occupation" de Jean Le Berd aux éditions Ouest France.

@+
Anthony G
Anthony G

Nombre de messages : 15
Age : 44
Localisation : Lorient
Date d'inscription : 15/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty Re: Les sous marins Japonais en Bretagne!

Message  Invité le Lun 16 Nov 2009, 09:54

Salut
Très intéressant !!
Merci beaucoup pour ce post !!
yves

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty Re: Les sous marins Japonais en Bretagne!

Message  Escampobar le Mer 31 Mar 2010, 19:00

Je confirme que le château de Trevarez à mi chemin entre Lorient et Brest servait bien de lieu de villégiature pour les équipages de sous-marins en relâche. Le lien qui suit montre justement la relâche des équipages de sous-mariniers japonais reçus à Brest, et les animations organisées en leur honneur au château de Trevarez. Notez dans la video, les vasques ornant la pelouse du parc.

https://www.youtube.com/watch?v=71nmTw1rfwU

Les sous marins Japonais en Bretagne! Trevar10
Escampobar
Escampobar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 30/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty Re: Les sous marins Japonais en Bretagne!

Message  Escampobar le Sam 17 Sep 2011, 19:27

Voici un lien où l'on peut trouver le témoignage d'un japonais sur les traces de ses concitoyens 50 ans après la guerre.

http://piquetjm.ns5-wistee.fr/cybervillage/viewtopic.php?t=365
Escampobar
Escampobar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 30/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty sous-marins japonais en Bretagne

Message  LE BERRE le Dim 18 Sep 2011, 08:33

Bonjour à tous,

Voir aussi à ce sujet l'ouvrage "Trévarez dans la guerre 1939-1944" 3ème édition,
disponible à la Maison de la presse de 29 Châteauneuf-du-Faou. 22€ FP compris.
ALB

LE BERRE

Nombre de messages : 198
Age : 72
Localisation : Finistère
Emploi/loisirs : retraité. Bretagne - Finistère 39-45. Mouvements d'unités. Combats de la Résistance. Guerre du renseignement. Combats navals. ATLWall.
Date d'inscription : 09/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les sous marins Japonais en Bretagne! Empty Re: Les sous marins Japonais en Bretagne!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum