Dinan à l'heure allemande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dinan à l'heure allemande

Message  Jean Claude le Ven 17 Avr 2015, 17:34

Bonjour à tous
Je prépare un article sur l'occupation allemande à Dinan. Pour identifier les troupes qui ont stationné dans la ville, j’ai dépouillé les Archives dinannaises et départementales (22 ainsi que 35). Je suis en possession d'une quantité de "Feldpostnummers" dont j'ai bien du mal à déchiffrer les unités auxquelles ils appartiennent. Sans parler de la mission précise de ces unités: que venaient-elles faire dans notre bonne ville? Avoir de l'information, c'est bien, encore faut-il lui donner un sens...
J'ai aussi beaucoup cherché sur Internet (Lexikon, Feldgrau, Axis ...), mais mon allemand remonte au collège, c'est à dire un niveau rudimentaire et très estompé. Autant dire que je n’ai pas beaucoup avancé par ce moyen.
Pour commencer, voici quelques «Feldpostnummers», avec les indications complémentaires que j’ai recueillies (le reste à suivre) :

05882
RAD-Abteilung 1/256
18/07/40 au 26/9/40

06075
RAD-Abteilung 6/256
18/07/40 au 3/10

34058
RAD-Abteilung 4/372
07/10/40 au 31/10/40

34268
RAD-Abteilung 5/372
08/10/40 au 31/03/41

44213
RAD-Abteilung 4/256
18/12/40 au 29/05/41

34058 C
RAD-Abteilung 8/294
30/11/40 au 12/02/42
Présenté sur une réquisition comme «formation DCA» - L 507 ???

13241
1. Pferde-Transportkolonne 542
29/07/40 au 10/12/40
commandant de compagnie : capitaine Schombach

10815
Armee-Pferde-Lazarett 542
07/09/40 au 30/07/42

32424
Compagnie vétérinaire 4/256
08/07/40 au 22/02/41
chef de l’hopital vétérinaire, docteur Schlumprecht

16339
2. Kompanie Wach-Bataillon 542
29/07/40 au 19/02/41
le 29/07/40 : demande de sous-vêtements pour 150 hommes

21964
1. Kompanie Wach-Bataillon 542
31/07/40
.
06756
Stab Wach-Bataillon 542
31/10/40 au 23/06/41

06760
3. Kompanie Landesschützen-Bataillon 389
19/08/40 au 10/11/41
bataillon territorial 389, 3e compagnie

32312
9. Kompanie Infanterie-Regiment 452
23/05/41 au 02/10/41
Camp des prisonniers

L 12220
Geräte-Kolonne II Luftnachrichten-Regiment 13
25/10/40 au 30/04/41

11735
Feldpostamt 541
23/09/40

01904
Feldlazarett Armee-Sanitäts-Abteilung 542
30/09/40 au 22/04/41

46487
Sanitäts-Kompanie 337
03/08/42 au 07/10/42

38961
Sanitats-Kompanie 241
23/11/42

03074
3. Kompanie Kranken-Transport-Abteilung 571
17/05/41 au 25/11/41


Je suis intéressé par toutes informations complémentaires sur ces unités. Merci.

Jean Claude

Nombre de messages : 17
Age : 69
Localisation : Dinan
Emploi/loisirs : retraité
Date d'inscription : 16/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dinan à l'heure allemande

Message  jeremiah29 le Sam 18 Avr 2015, 14:37

Bonjour !

Concernant les unités du RAD (Reichsarbeitsdienst), il est difficile d'avoir des infos.
À partir de 1938, l'éducation de la jeunesse au sein du RAD est reléguée au second plan. La construction d'abris anti-aériens, d'aéroports et de positions sur le Westwall prédomine, le RAD est transformé peu à peu en unité de construction des forces armées.

Voici déjà quelques autres renseignements :

Jean Claude a écrit:
13241
1. Pferde-Transportkolonne 542
29/07/40 au 10/12/40
commandant de compagnie : capitaine Schombach

10815
Armee-Pferde-Lazarett 542
07/09/40 au 30/07/42

Armee-Pferde-Lazarett : Hôpital pour chevaux de l'Armee.
En 1939, on comptait 28 hôpitaux pour chevaux de l'Armee, 32 en 1940, 48 en 1943-1944. Les hôpitaux pour chevaux de l'armée étaient le principal vecteur de soins médicaux vétérinaires sur le terrain.
Les hôpitaux se trouvaient 50 à 100 km derrière le front sur une ligne de chemin de fer et devaient fournir suffisamment de places d’hébergement ou de pâturages aux chevaux. La capacité d’accueil normale d’un hôpital était de 500 chevaux malades, mais, dans les zones de combat, elle était souvent dépassée.

Jean Claude a écrit:
32424
Compagnie vétérinaire 4/256
08/07/40 au 22/02/41
chef de l’hopital vétérinaire, docteur Schlumprecht

Veterinär-Kompanie 256 de la 256.Infanterie-Division.
Juin 1940, progression de la 256.ID depuis la Belgique par Saint-Quentin, Beauvais, Alençon, Mayenne, Rennes.  
3 juillet 1940, défense de côte et mission d’occupation dans la région de Saint-Malo, Avranches, Dinan, Vitré, Fougères, Combourg. Subordonnée au XXVIII.AK du 2 au 22 juillet 1940, au IX.AK du 22 juillet au 5 septembre 1940, au II.AK du 6 septembre 1940 au 1er mars 1941.
Transfert vers la Pologne le 7 mars 1941.

Jean Claude a écrit:
06760
3. Kompanie Landesschützen-Bataillon 389
19/08/40 au 10/11/41
bataillon territorial 389, 3e compagnie

Le LS-Bataillon 389 a été créé le 3 juin 1940 dans le Wehrkreis IV (district militaire). Créé pour emploi en tant que force d'occupation à l'Ouest, il a d'abord été utilisé par le Commandant de la Wehrmacht aux Pays-Bas.
À partir du 19 août 1940, le bataillon a été placé sous le contrôle de l'administration militaire (Militärverwaltung) en France. Là, le bataillon a fait partie des Landesschützen-Regimentern 61, 65 et 64. A partir du 1er janvier 1942, le bataillon a été employé à l'Est.

Suite à la Campagne de France en mai/juin 1940, le LS Rgt 61 y est transféré. Le 4 avril 1941, le régiment est subordonné à la 286.Sicherung-Division et transféré à l'Est.

Le LS-Rgt 65 est créé en 1940 mais uniquement en tant qu’état-major, et pour servir en France. Durant l’hiver 1940/41, il se trouve à Pontivy et subordonné au General z.b.V.1. À l’été 1941, il est subordonné au Militärverwaltungsbezirk B (district de l’administration militaire) dans la région d’Angers. À partir d’octobre 1941, l’état-major stationne à Viroflay en région parisienne et subordonné au Militärverwaltungsbezirk A. En décembre, l’état-major est transféré en Pologne.

Le LS-Rgt 64, lui aussi créé en tant qu’état-major, arrive en France fin 1940 et se voit subordonné au General z.b.V.1. A partir du 22 mars 1941, il est stationné à Angers au sein du Militärverwaltungsbezirk B. Le 22 décembre, l’unité est subordonnée au Commandant de la Wehrmacht à l’Est.

Jean Claude a écrit:
32312
9. Kompanie Infanterie-Regiment 452
23/05/41 au 02/10/41
Camp des prisonniers

L’Infanterie-Regiment 452 est levé le 26 août 1939 en tant que régiment de la 4e vague dans le Wehrkreis VIII à partir des Ersatz-Bataillonen 28, 38 et 84 et affecté à la 252.Infanterie-Division. Le 8 octobre 1940, l’état-major et le III./IR.452 sont cédés au IR 459 de la 251.Infanterie-Division et remplacés.
La 252.ID n’a jamais stationné en Bretagne, mais il est toutefois possible que l’unité ait conservé son ancien tampon de FpN bien qu’ayant changé d’affectation.
Les camps de prisonniers étaient normalement gardés par un Landesschützen-Bataillon.

Jean Claude a écrit:
46487
Sanitäts-Kompanie 337
03/08/42 au 07/10/42

337. Infanterie-Division : Gen.Lt. Ercih Mracks du 15 mars 1942 au 28 septembre 1942, puis Gen.Lt. Otto Schünemann du 1er octobre 1942 au 29 juin 1944.
11 juillet 1942, mouvement depuis la région de Nevers, Sancerres, Bourges, Moulins, Autun vers la région de Saint-Malo, Dinard, Dinan, Caulnes pour défense de côte. Subordonnée au XXV.AK du 29 juillet 1942 au 19 octobre 1942.
19 octobre 1942, transfert vers la Russie.

Jean Claude a écrit:
38961
Sanitats-Kompanie 241
23/11/42

Sanitätsdienste 241, services sanitaires de la 161.Infanterie-Division :
    1. / Sanitäts-Kompanie 241
    2. / Sanitäts-Kompanie 241
    1. / Krankenkraftwagenzug 241
    2. / Krankenkraftwagenzug 241

5 octobre 1942, transfert de la 161.ID du front de l’Est vers la France dans la région de Combourg, Fougères, Avranches, Rennes, Dinan pour réorganisation. Subordonnée au XXV.AK du 5 octobre 1942 au 23 novembre 1942.
27 novembre 1942, mouvement vers Montreuil, Etaples, Hesdin pour entraînement et défense de côte. Subordonnée au LXXXII.AK du 23 novembre 1942 au 14 avril 1943.

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)
avatar
jeremiah29

Nombre de messages : 1933
Age : 49
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

merci !

Message  Jean Claude le Dim 19 Avr 2015, 08:52

Merci beaucoup pour ces deux messages. Ces informations m'aident grandement à comprendre la situation locale. En effet, au début de l'occupation, on trouve un nombre important d'unités dont l'arrivée est en relation avec l'aérodrome de Dinan-Trélivan qui va recevoir, en rotation, plusieurs escadrilles de chasse.
Je me propose de continuer à poster la liste des unités que j'ai recensées, à la fois par intérêt personnel, mais aussi pour faire partager les résultats de mon dépouillement d'archives. Cela devrait donner une idée exhaustive de la présence allemande, dans la région de Dinan pendant toute la période de l'occupation.
Bien cordialement.
Bon dimanche
Jean-Claude

Jean Claude

Nombre de messages : 17
Age : 69
Localisation : Dinan
Emploi/loisirs : retraité
Date d'inscription : 16/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dinan à l'heure allemande

Message  alain le Jeu 23 Avr 2015, 15:06

Bonjour Jean-Claude
Quelques précisions par rapport à tes Feldpostnummern :
Les unités du RAD devaient très certainement travailler au camp d'aviation de Dinan. J'ai aussi des unités du RAD dans les camps d'aviation du Finistère.

Le Wach-Bataillon 542 gardait le camp de prisonniers français de Dinan, ainsi que le LDS 389.

Tu as fait une erreur de lecture sur le N° 32312. C'est le Front-Stalag 133 de Rennes.

Sinon les infos de Jeremiah sont parfaites

Cordialement
Alain

alain

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 23/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

le Frontstalag de Dinan

Message  Jean Claude le Jeu 23 Avr 2015, 20:50

Bonsoir Alain,
Tout d'abord, merci pour tes confirmations, c'est sympa comme entr'aide.
Je pense, comme toi, que les RAD qui ont stationné à Dinan (j'en ai trouvé 7), avaient initialement pour mission d'aménager l'aérodrome de Trélivan dont les pistes devaient être allongées, mais à partir du printemps  41, le site ne recevait plus d'avions (fin du projet Seelowe). Or, j'ai trouvé aux Archives municipales des réquisitions émises par des RAD jusqu'en février 1942, peut-être allaient-ils sur des chantiers du "Mur" ?
D'autre part, j'ai peut-être commis une erreur d'interprétation quant au Frontlager 133 ... mais ... j'ai noté plusieurs documents, dont un établi en décembre 1941, ayant pour en-tête le "Frontstalag 133 - Arbeitlager Dinan", concernant des prisonniers indochinois et africains. A cette époque, les soldats originaires de nos "colonies" étaient gérés par Rennes, me semble-t-il.
Et pour compliquer encore, une réquisition en date du 26 septembre 1940, est signée du "Lieutenant Sahn, commandant du camp", Frontstalag 134. C'était dont une unité dépendant du Frontstalag de Saint-Brieuc ?
Et je n'ai pas fini : Lexikon (http://www.lexikon-der-wehrmacht.de/Gliederungen/Kriegsgefangenenlager/Frontstalag.htm), lui donne le numéro 126 !!!
Bonne soirée quand même ...
Cordialement
Jean-Claude

Jean Claude

Nombre de messages : 17
Age : 69
Localisation : Dinan
Emploi/loisirs : retraité
Date d'inscription : 16/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dinan à l'heure allemande

Message  alain le Lun 27 Avr 2015, 08:14

Bonjour Jean-Claude
Il y avait 2 Front-Stalags dans les CdN, le 126 à St Brieuc et le 134 à Dinan. Ils ont été fermés en 1941 après le transfert des prisonniers français dans le Reich. Les prisonniers d'origine coloniale restants, ne justifiaient plus la présence d'une administration allemande. C'est donc le Front-Stalag 133 de Rennes qui a pris en charge l'administration du camp de Dinan, devenu simple Arbeitslager. En décembre 1941, il y avait dans le camp de Dinan 1367 prisonniers, 879 Sénégalais et 488 Indochinois. Il faut comprendre qu'ils n'étaient pas tous dans le camp, mais répartis dans des commandos de travail dépendant du camp. Le camp de St Brieuc n'existait plus. Il ne restait plus à St Brieuc qu'un commando de travail de 48 Indochinois.
(sources : archives nationales, site de Pierrefitte)

alain

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 23/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dinan à l'heure allemande

Message  Jean Claude le Sam 02 Mai 2015, 11:24

alain a écrit:Bonjour Jean-Claude
Il y avait 2 Front-Stalags dans les CdN, le 126 à St Brieuc et le 134 à Dinan. Ils ont été fermés en 1941 après le transfert des prisonniers français dans le Reich. Les prisonniers d'origine coloniale restants, ne justifiaient plus la présence d'une administration allemande. C'est donc le Front-Stalag 133 de Rennes qui a pris en charge l'administration du camp de Dinan, devenu simple Arbeitslager. En décembre 1941, il y avait dans le camp de Dinan 1367 prisonniers, 879 Sénégalais et 488 Indochinois. Il faut comprendre qu'ils n'étaient pas tous dans le camp, mais répartis dans des commandos de travail dépendant du camp. Le camp de St Brieuc n'existait plus. Il ne restait plus à St Brieuc qu'un commando de travail de 48 Indochinois.
(sources : archives nationales, site de Pierrefitte)
Bonjour Alain,
Merci de tes informations, très intéressantes pour mes recherches. Au cas où cela intéresserait, le dossier à consulter aux AD 22, se trouve sous la cote 126 W 324. On y trouve notamment une note, datée du 24 septembre 1941, dans laquelle le Secrétaire général de la Préfecture informe le Service des réquisitions «qu’à partir du début d’octobre, les autorités allemandes ne prendront plus à leur charge les frais d’entretien des prisonniers originaires de nos possessions d’outre-mer. Le système qui entrera en vigueur sera le placement d’un certain contingent de prisonniers dans les communes, lesquelles seront chargées de les répartir entre les cultivateurs». Et, daté du 20 décembre 1941, la liste des communes concernées, avec un «état des sommes dont le remboursement est demandé par le Front stalag 133 Dinan, pour les salaires payés par lui aux prisonniers de guerre employés par les cultivateurs de plusieurs communes des Côtes du Nord». Je n'ai rien trouvé après, ce qui me donne à penser que le financement n'a pas suivi et que les communes ont cessé d'employer des prisonniers.
Cordialement.
Jean-Claude

Jean Claude

Nombre de messages : 17
Age : 69
Localisation : Dinan
Emploi/loisirs : retraité
Date d'inscription : 16/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

unités allemandes à Dinan en 1941

Message  Jean Claude le Sam 02 Mai 2015, 13:37

Je pense avoir terminé le dépouillement des Archives pour l'année 1941. Voici une nouvelle liste d'unités (Wehrmacht) qui ont stationné à Dinan. Les dates qui sont mentionnées sont une indication de la période pendant elles ont émis des réquisitions, j'y ai ajouté quelques précisions, lorsqu'il en était fait mention sur le bon de réquisition.
18988
2.Kompanie Bau-Bataillon 86
20/09/40- 19/12/41
Réquisition de matériel de travaux publics (camions) pour l’aérodrome de Dinan-Trélivan

04393
Landesschützen-Bataillon 746
17/1/41

20904
Veterinar-Kompanie 212
19/03/41

20264
Pferde-Lazarett 571
13/04/41 au 26/08/41
hopital militaire vétérinaire 571, caserne Duguesclin

02542
Kompanie Infanterie-Regiment 102
22/4/41 – 12/12/41
cantonnement : Ker Siam

06542
2 Kompanie Fla.Bataillon 22.
22/04/41

20260
Festungs-Nachrichtenstab 7
10/5/41

31126 E
Artillerie-Regiment 183
14/05/41

41205
Infanterie-Regiment 729
03/06/41 - 19/01/42
Etat-major : hôtel de l'Europe, 41205 A : hôtel de l'Europe, 41205 B :asile des vieillards (petites sœurs des pauvres), rue de Brest,  41205 C, 41205 D : école des Cordeliers

39037
RAD-Abteilung 10/293
28/07/41
Caserne des Dragons

31948
Landesschutzen-Bataillon 641
12/08/41 - 13/03/42

40924
Infanterie-Regiment 729
Septembre 1941 - 06/06/42
40924 A : cantonnements, n° 21 rue de l'Ecole, rue du Viaduc et 40924 E, à la caserne des Dragons

35346
Kraftfahr-Park 528
17/11/41

Bon weekend !
Jean-Claude

Jean Claude

Nombre de messages : 17
Age : 69
Localisation : Dinan
Emploi/loisirs : retraité
Date d'inscription : 16/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dinan à l'heure allemande

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum