Comment traduirait-on....? Le topic des équivalences Germano-Française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment traduirait-on....? Le topic des équivalences Germano-Française

Message  Panzerfaust le Ven 29 Aoû 2008, 16:58

Quel nom donne-t-on au Génie dans la Wehrmacht ?
avatar
Panzerfaust
Admin
Admin

Nombre de messages : 1257
Age : 29
Localisation : EPINIAC (35)
Emploi/loisirs : Sans Emploi Fixe
Date d'inscription : 24/04/2008

http://www.329th-buckshot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment traduirait-on....? Le topic des équivalences Germano-Française

Message  Panzerfaust le Ven 29 Aoû 2008, 17:38

Merci, comme ça ici on pourra mettre les abrégés des noms de troupes, etc...

exemple :

  • MAA = Marine Artillerie Abteilung = Bataillon d'artillerie de Marine.
avatar
Panzerfaust
Admin
Admin

Nombre de messages : 1257
Age : 29
Localisation : EPINIAC (35)
Emploi/loisirs : Sans Emploi Fixe
Date d'inscription : 24/04/2008

http://www.329th-buckshot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment traduirait-on....? Le topic des équivalences Germano-Française

Message  jeremiah29 le Sam 30 Aoû 2008, 09:33

En allemand, Pionier = sapeur du Génie allemand
En anglais, Engineer = sapeur du Génie Américain
En anglais, Pioneer = Pionnier

Un pionnier, militairemement parlant, était un spécialiste du Génie concernant les travaux de terrassement.
Sinon, il s'agit également d'un colon qui cultive des contrée inhabitées, à l'instar des colons américains en Amérique du Nord.

Lo
avatar
jeremiah29

Nombre de messages : 1933
Age : 49
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment traduirait-on....? Le topic des équivalences Germano-Française

Message  Panzerfaust le Lun 01 Sep 2008, 11:23

Pioché dans l'organigramme de la 266. ID fait par Lo :

Ia : Oberstleutnant Reuschhause (ou Renschhausen), puis Major Hans Möller à partir du 6 juin 1944
Ib : Hauptmann Beust
Ic : Oberleutnant Woesker von Dackenschweit
IIa : Major Neuner
StabsRgt.899 : Oberleutnant Weber
AR.266 : Oberstleutnant Klenk
III./ Ost-Ausbildungs-Regiment-Mitte :

Ce sont les abréviations devant que je ne connais pas.
avatar
Panzerfaust
Admin
Admin

Nombre de messages : 1257
Age : 29
Localisation : EPINIAC (35)
Emploi/loisirs : Sans Emploi Fixe
Date d'inscription : 24/04/2008

http://www.329th-buckshot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment traduirait-on....? Le topic des équivalences Germano-Française

Message  jeremiah29 le Lun 01 Sep 2008, 19:06

Salut !..
Désolé de vous infliger ce langage un peu spécial il est vrai, mais je l’écris de cette façon sans même y penser… Embarassed

Ia = Officier breveté d'état major chargé des opérations (chef d'état-major)
Ib = Officier chargé des services d’approvisionnement
Ic = Officier chargé du renseignement
Id = Officier chargé de la conduite des opérations
IIa = Adjudant chargé de la gestion du personnel au niveau des Officiers

StabsRgt. 899 = Etat-Major du Grenadier-Regiment 899
AR.266 = Artillerie-Regiment 266
III./Ost-Ausbildungs-Regiment Mitte = 3e Bataillon du régiment de formation de l’Est-Centre
Ce régiment était composé de trois bataillons de Russes : le I. près de Saint-Nazaire, le II. près de Châteaulin et le III. non loin de Saint-Brieuc.

Les bataillons étaient indiqués en chiffre romains (I., II., III, IV.), les compagnies en chiffre arabes (1., 2., 3., 4., etc…)
De même, les division et les régiments en chiffre arabes (265.ID, 343.ID, GR.852, GR.899…), les Corps d’Armée en chiffre romains (XXV.AK, LXXIV.AK) ainsi que les unités dépendants directement du AK (Armee-Korps) : Festungsstammtruppen XXV par exemple…

Il y aurait encore beaucoup à dire sur les finesses et raffinements des termes employés par la Wehrmacht (qui d’ailleurs ne désigne pas l’Armée de Terre mais l’ensemble de toutes les Armes), comme le fait par exemple de mettre les numéros des divisions avant : 265.Infanterie-Division, et ceux des régiments après : Grenadier-Regiment 895....
Mais ce serait trop long, et d’ailleurs j’apprends encore tous les jours !.. Wink

Lo
avatar
jeremiah29

Nombre de messages : 1933
Age : 49
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment traduirait-on....? Le topic des équivalences Germano-Française

Message  chazette alain le Dim 18 Jan 2009, 22:07

En effet c'est très complexe Very Happy
AC
avatar
chazette alain

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 18/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment traduirait-on....? Le topic des équivalences Germano-Française

Message  jeremiah29 le Mer 06 Oct 2010, 13:19

Bonjour !
Continuons dans notre petit lexique Franco-Germanique :

Dans la Heer, les diverses sections de l’état-major sont désignées par la combinaison entre un chiffre romain et d'une lettre minuscule. L’état-major d'une division d'infanterie est ainsi structuré comme l’exemple suivant :

Ia (1.Generalstabsoffizier) : 1er officier d’état-major, le Ia, autrement connu comme le chef des opérations, traite avec tous les niveaux du commandement et du contrôle tactique des unités de la division, ainsi qu’avec tous les responsables du commandement, de la formation, des transports, des cantonnements, de la protection anti-aérienne, il présente les options de combat au commandant, et assume le commandement lorsque le commandant lui-même n'était pas disponible.

Ib (2.Generalstabsoffizier) : Second officier d’état-major, le Ib est responsable des ravitaillements de toute la division et toutes les questions d'approvisionnement, des mouvement des fournitures, des rations, des munitions, ainsi que des mouvements des blessés et des prisonniers. Le Ib est aussi en charge de la circulation des trains de ravitaillement, de la répartition des installations, de la régulation du trafic, et la protection contre les raids aériens dans les secteurs des services en arrière du front.

Ic (3.Generalstabsoffizier) : 3e officier d’état-major, le Ic, autrement connu comme chef du renseignement, est responsable de tout ce qui concerne le renseignement. Il est chargé de recueillir et de présenter autant de données que possible sur l’ennemi par tous les moyens. Tout renseignement est ensuite utilisé par les autres officiers de l’état-major divisionnaire pour planifier et exécuter des opérations de combat ou de mouvement. Cela rend la position du Ic très importante pour les opérations de l'unité dans son ensemble. Le Ic est également en charge de la discipline et des croyances spirituelles des hommes de la division.

IIa (Adjutant) : En tant qu’adjudant de la Division, le IIa s’occupe des questions relatives aux remplacements, des questions relatives aux officiers telles que promotions, décorations, punitions, et tient à jour les listing des hommes, ainsi que les états des pertes.

IIb : Ressources humaines – 2.Adjutant (responsable pour les sous-officiers et les hommes de troupe)

III : Cour martiale - greffe

IVa : Officier d'approvisionnement (fonctionnaire)

IVb : Médecin - Service médical

IVc : Vétérinaire


Quelques autres termes fréquemment rencontrés :

A.K. (Armeekorps) : Corps d’Armée

Abschnitt : Couramment employé au sein des unités de gardes-frontières, cela désigne approximativement un secteur.

Abteilung : En fonction de son utilisation, ce mot peut désigner un détachement, une section ou encore un bataillon. Le mot Abteilung est utilisé principalement au sein des blindés, de la cavalerie, ou de l’artillerie.

Arko (Artilleriekommandeur): Commandant de l’artillerie. Officier d’état-major en charge de la coordination de l'artillerie au niveau du corps d’armée.

Armeekorps : Corps d’Armée ; organisation contenant généralement deux ou plusieurs Divisionen, plus les quelques unités rattachées ou en formations, les unités de réserve, ainsi que ses propres unités organiques. Sur le plan opérationnel, le Korps dirige les opérations locales et régionales de ses unités de base. En théorie, un Korps possède entre 40.000 et 60.000 hommes dans ses rangs.

Aufklärung: Reconnaissance.

Ausbildungs: Formation ; entraînement.

Batterie : Organisation égale à un Kompanie, mais utilisée pour des unités de taille similaire, mais composées d'artillerie ou d'armes anti-aériennes.
Un Infanterie-Bataillon est ainsi composé de 3 ou 4 Infanterie-Kompanien, alors qu'un Artillerie-Abteilung est lui composé de 3 ou 4 Artillerie-Batterien.

Baupionier : Génie de construction.

Bodenständige : Statique. Utilisé comme adjectif pour indiquer qu'une unité n'est pas entièrement mobile sur le terrain.

Flak (Fliegerabwehrkanone): canon anti-aérien.
Fliegerabwehrkanone: Le terme Flak est connu en particulier pour indiquer tout se qui tire en l'air dans un rôle de défense aérienne contre les unités ennemies.

Geschütz: Canon.

Granatwerfer : Mortier ; littéralement lance-grenade.

Grenadier: Il s’agit d’un terme historique allemand souvent utilisé pour désigner des unités d'infanterie lourde, se référant à l'origine à la tâche et le type d'arme portée, dans ce cas présent les explosifs à jeter à la main (connu ensuite sous le nom de grenades).
Au début de la Seconde Guerre mondiale, le mot est employé pour désigner certaines unités afin d’indiquer leur statut d'élite.
Le 15 Octobre 1942, tous les régiments d’infanterie allemands sont rebaptisés en Grenadier-Regimenter dans le but d’accroître leur moral en créant un lien avec les unités d'élite du passé.
Le mot Grenadier est aussi utilisé vers la fin de la Guerre pour désigner le soldat allemand de base dans une unité d'infanterie. Ainsi, au lieu d'être simplement un Gefreiter, il devient un Grenadier.

Harko (Höherer Artillerie-Kommandeur): Commandant en chef de l’artillerie. Officier d’état-major chargé de coordonner l'artillerie au niveau de l’Armée.

Haubitze : Obusier. Il s’agit de pièces d'artillerie possédant un angle d’élévation supérieur ou inférieur. Contrairement aux canons employant une trajectoire tendue sur des cibles visibles à proximité, ils peuvent être employés contre des objectifs plus lointains avec des trajectoires indirectes.

Hilfswillige (Hiwi) : Auxiliaires volontaires. Après l'invasion de l'URSS, des milliers de citoyens soviétiques se portent volontaires pour combattre le régime soviétique. Dans un premier temps, le gouvernement allemand refuse de les utiliser, puis se ravise (probablement en raison des pertes) et permet à l'armée allemande de les utiliser dans des tâches de non-combattant. Les Hilfswillige servaient d'auxiliaires aux troupes de première ligne dans les différentes tâches de soutien, comme la construction ou de munitions de transport.

Landesschützen : Territorial units. In effect second-rate infantry used as security troops in occupied areas or mobilized as home defense towards the end of WWII.
Il s’agit d’unités territoriales composées d’infanterie de second ordre. Elles sont employées en tant que troupes de sécurité dans les zones occupées.

Maschinengewehr : Mitrailleuses.

Nachschub : Ravitaillement, approvisionnement.

Nachrichten : transmissions, communications.

Oberbefehlshaber : Commandement supérieur. Il ne s’agit pas d’une formation de combat. Son rôle est de contrôler toutes les troupes d’une importante région géographique considérée comme stratégique. En règle générale (mais pas toujours), il contrôle deux ou plusieurs groupes d'armées.

Osttruppen : Troupes de l’Est. Au début, les Allemands refusent d'armer les citoyens soviétiques volontaires pour combattre le régime soviétique après l’invasion allemande de 1941. Plus tard, alors que les pertes allemandes continuent de s’accroître, la position officielle allemande change et des unités de troupes de l’Est sont formées. Techniquement, les troupes de l’Est ne répondent pas à un type bien précis, et même s’il existait des troupes de cavalerie, un Ost-Bataillon désigne généralement un bataillon d'infanterie de troupes de l'Est.

Pak (Panzerabwehrkanone): Canon antichar.
Le terme est surtout utilisé au niveau tactique pour décrire les différents calibres des armes antichar défensives et offensives.

Panzer : Armure ; blindé.
Le terme fait référence aux chars allemands et aux unités de chars. Lorsque le terme est employé en combinaison avec d'autres types d'unités (à part pour les unités antichars), cela indique que l'unité est au minimum motorisée et équipée de façon à opérer avec les troupes des unités blindées. On peut citer ainsi la Panzer-Artillerie, Panzer-Pionier, etc.

Panzerjäger: Antichar. Littéralement, signifie chasseur de char.

Panzerzerstörer: Antichar. Littéralement signifie destructeur de char.
Parfois le terme est employé dans l’espoir de remonter le moral de certaines unités de combat.

Pionier : Sapeur du Génie.

Radfahr : Bicyclette. Terme souvent employé pour désigner des unités de reconnaissance légères mobiles montées sur des bicyclettes.

Reiter : cavalier, cycliste, motocycliste.

Schutzstaffel : Littéralement, force de protection ou escadron de défense.
Cette organisation complexe est au cœur de la révolution politique et sociale allemande, et plus tard elle essayera de contrôler quasiment tous les aspects de la vie des Allemands.
La Schutzstaffel était composé de trois parties principales, l'Allgemeine-SS, la SS-Totenkopfverbande et la Waffen-SS. Le symbole bien connu de cette organisation était son abréviation, le double SS.

Schwadron : Escadron. Terme employé dans la cavalerie ; l’escadron a approximativement la taille d’une compagnie.

Schwere : Lourd. Souvent employé comme adjectif pour désigner une unité utilisant des équipements et armes tels que canons, mitrailleuses lourdes, etc.
Le terme est aussi utilisé pour cataloguer les canons ou les obusiers. On retrouve ainsi les lourds (s = Schwere) ou les légers (le = Leicht)

Sicherung: sécurité.

Stab : état-major.

Stellung : Position.

Stellungskampfe : Position de combat.

Sturmartillerie : Canon d’assaut. Littéralement, l’artillerie d’assaut ; il s‘agit du terme utilisé au début de la guerre pour désigner les canons d'assaut. Normalement, ces derniers appartiennent à l'artillerie et non aux troupes blindées.

Sturmgeschütz (StuG): Canon d’assaut. Ces blindés n’étaient pas tous employés dans les unités de canons d'assaut. Ainsi ils se sont montrés si utiles qu'ils ont été partiellement utilisés, voire parfois totalement, dans des unités antichars, ou pour remplacer des chars dans des unités blindées. Sa fabrication revenait à un moindre coût, et s’avérait plus aisé qu’un char doté d’une tourelle.

Teile (Tle) : Une partie des éléments d'une unité.

Verteidigung : Défense ; défensif.

Waffen : Armes ; armé.

Wehrmacht : Les forces armées représentées par les trois groupes militaires majeurs : Heer, Luftwaffe et Kriegsmarine, ainsi que la Waffen-SS qui était tactiquement placée sous l’autorité de la Wehrmacht.

z.b.V. (zur besonderen Verwendung): pour emploi spécial.

Laurent










_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)
avatar
jeremiah29

Nombre de messages : 1933
Age : 49
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment traduirait-on....? Le topic des équivalences Germano-Française

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum