Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Invité le Jeu 14 Jan 2010, 14:45

bonjour

voici les photos d'un sturm panzer detruit en 1944 dans l'angle de la rue de Dinan et de Langrolay/Rance à Pleurtuit
avec une image du carrefour aujourd'hui




à plus

HARY

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Yannig du 22 le Jeu 14 Jan 2010, 16:06

cela serait, il me semble un sturmhaubitze 42 certainement de la 341 Stug-Brigade ( seule unité blindée avec ce genre de matèriel à cette date). Le canon serait un 10,5 cm et la caisse ressemble au châssis du Panzer III. je pense donc qu'il s'agit de la 1°battr ou du Stab!

Appelaltion exact : StuG III für 10,5 cm StuH 42 L/43

amicalement


Dernière édition par Yannig du 22 le Lun 18 Jan 2010, 15:15, édité 1 fois

_________________
Yannig Mil

Je recherche toutes informations concernant les 266°et 77° Infanterie Divisionen y compris de simples détails. Merci d'avance


Yannig du 22
Modo

Nombre de messages : 2154
Age : 46
Localisation : ST BRIEUC
Date d'inscription : 25/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Aber le Lun 18 Jan 2010, 13:52

un autre StuG(je pense à un III) du coté de St Briac
photo charly

Aber
Membre décédé

Nombre de messages : 577
Age : 28
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Militaire
Date d'inscription : 05/12/2008

http://bretagne-39-45.forums-actifs.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Yannig du 22 le Lun 18 Jan 2010, 15:12

là par contre on a affaire à un sturmgeschütz III ausf G avec un canon de 7,5 cm StuK 40 L/48 ( d'après moi) sur chassis de Panzer III ausf M!
Il se peut aussi que ce dernier soit un STUG III ausf F8 ( les différences sont relativement minimes entre les 2 versions!)
à noter le masque du canon rectangulaire qui sera modifié sur certains exemplaires pour éviter que les obus viennent se piéger à cet endroit!

amicalement

_________________
Yannig Mil

Je recherche toutes informations concernant les 266°et 77° Infanterie Divisionen y compris de simples détails. Merci d'avance


Yannig du 22
Modo

Nombre de messages : 2154
Age : 46
Localisation : ST BRIEUC
Date d'inscription : 25/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Invité le Lun 18 Jan 2010, 18:16

bonsoir


j'ai toujours vu cette photo avec la légende: " char Allemand détruit route des Rues à Pleurtuit" les Rues étant un village sur les bords du Frémur...
à bientot

HARY

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Aber le Lun 18 Jan 2010, 19:46

je connais biens le coins,et les rues c'est tréméreuc Very Happy j'aime beaucoup cheers

Aber
Membre décédé

Nombre de messages : 577
Age : 28
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Militaire
Date d'inscription : 05/12/2008

http://bretagne-39-45.forums-actifs.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Invité le Lun 18 Jan 2010, 20:09

RE

désolé de de contredire mais les Rues est un village de Pleurtuit Laughing Razz
mais il ce peut qu'une partie soit en Trémereuc... à vérifier

désolé pour la qualité de la photo mais mon scan vient de lacher... Sad



amicalement
HARY

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Yannig du 22 le Mar 19 Jan 2010, 10:35

Auriez vous les dates de vos photos! La première sur le secteur de Langrolay serait je pense du 02/08/44

amicalement

_________________
Yannig Mil

Je recherche toutes informations concernant les 266°et 77° Infanterie Divisionen y compris de simples détails. Merci d'avance


Yannig du 22
Modo

Nombre de messages : 2154
Age : 46
Localisation : ST BRIEUC
Date d'inscription : 25/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Aber le Mar 19 Jan 2010, 11:55

non navré,la photo du StuG a été prise par un civil,donc aucune idée.


Dernière édition par Aber le Dim 12 Fév 2012, 15:23, édité 1 fois

Aber
Membre décédé

Nombre de messages : 577
Age : 28
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Militaire
Date d'inscription : 05/12/2008

http://bretagne-39-45.forums-actifs.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Invité le Mar 19 Jan 2010, 20:43

bonjour

Pour moi, les deux blindés ont été détruits le mercredi 9 Août 1944 par les hommes du 3ème bataillon du 121ème RI US (le bataillon perdu)

Le sturmhaubitze a, avant d'être mis hors de combat (et c'est peu dire aux vues des dégats), tué d'un tir direct en pleine poitrine, le capitaine Don K Sanders et blessé grièvement le lieutenant Elbert EPPERSON.

En 1988, Le colonel EPPERSON est revenu à Pleurtuit récupérer sa chevallière de WEST-POINT retrouvée en 1986 dans un jardin de TREMEREUC (22) où il avait reçu des soins 4 jours après ses blessures. (je prépare un post là-dessus).

le sturmgeschütz a d'abord été déchenillé par un obus de 57 mm américain, puis atteint à la tourelle (on remarque d'ailleurs l'impact sur la photo) par le tir du bazooka du private Francis Gardiner, qui tua les 5 hommes d'équipage.

Amicalement

HARY

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Yannig du 22 le Mar 19 Jan 2010, 21:36

Pour moi impossible que ce stug soit détruit avec une telle puissance que de rtrouver une partie de la casemate à une aussi longue distance! Vu la destruction cela ne peut être dû qu'à l'intervention aérienne. Pour le reste je ne maitrise pas assez pour disucuter sur les faits de guerre de ce stug! Mais en tout cas pas de bol quand à recevoir un obus de 105 en pleine poitrine.

Merci pour les récits de tes témoignages et sympa cette histoire de chevalière.

amicalement

_________________
Yannig Mil

Je recherche toutes informations concernant les 266°et 77° Infanterie Divisionen y compris de simples détails. Merci d'avance


Yannig du 22
Modo

Nombre de messages : 2154
Age : 46
Localisation : ST BRIEUC
Date d'inscription : 25/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Invité le Mer 20 Jan 2010, 10:20

salut

oui entierement d'accord avec toi...
au vu les degats je pense aussi à un jabos
quand à la tourelle je pense qu'elle a été poussée car elle devait géner le passage sur cet axe principal
je continue les recherches sur la fin de ce stug
amicalement
HARY

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  jeremiah29 le Mer 20 Jan 2010, 13:39

Salut !

On ne doit pas employer le terme de "tourelle" pour un StuG ou un StuH, car ces blindés n'en possèdent pas !.. Wink d'où un gain de temps au niveau de la construction mais aussi un gain monétaire, car les tourelles pivotantes étaient relativement couteûses...
On peut en revanche employer plusieurs autres mots comme structure, compartiment, casemate...

Lo

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)

jeremiah29

Nombre de messages : 1930
Age : 48
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  moonraker le Mer 20 Jan 2010, 14:04

jeremiah29 a écrit:Salut !

On ne doit pas employer le terme de "tourelle" pour un StuG ou un StuH, car ces blindés n'en possèdent pas !.. Wink d'où un gain de temps au niveau de la construction mais aussi un gain monétaire, car les tourelles pivotantes étaient relativement couteûses...
On peut en revanche employer plusieurs autres mots comme structure, compartiment, casemate...

Lo

bonjour a tous,
le stug ou stuh est tous simplement un char d'assaut et d' attaque !!! Wink
en fait si l'on regarde bien la photo l'obus est rentrer au dessus de l'embrasure de conduite et a détruit l'arrière de la caisse.au vu du trou je pense a un 75 mn avec charge creuse ...
pour faire un pareil dégât.

moonraker

Nombre de messages : 153
Localisation : normandie
Emploi/loisirs : artisant
Date d'inscription : 25/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Yannig du 22 le Mer 20 Jan 2010, 15:14

Les STUG ne sont pas des chars d'attaque ! Ils ont été crées pour apporter à l'infanterie un appui feu direct. On parle plus facilement d'artillerie d'assaut. C'est en 1943, que petit à petit les STUG quittent leur rôle premier pour se tourner vers un rôle anti-char notamment avec le 7,5 cm PAK 40 L 48! Bien que sa production reste assez couteuse, elle exige une imlportante main d'oeuvre qualifiée et beaucoup d'opérations de montage. Elle demande aussi tout de même beaucoup de matières premières; cependant bien moins que les panzers à tourelles. Sa production sera amplifiée par le generaloberst Guderian alors Inspecteur des Blindés et viendront combler les vides dans les panzerregiment des divisions blindées! Les STUG et PANZERJÄGER ont alors peu à peu le même rôle! Ainsi il est décidé pour garder un rôle de soutien d'artillerie aux forces d'infanterie de créer le STURMHAUBITZE 42 avec son canon de 10,5 cm L 28 puis L 42.

Pour ce qui est des dégâts sur le STUG aux Rues: impossible qu'une pièce de 57 mm ait détruit envoyé la casemate avec le canon de 10,5 cm L 42 à une distance aussi impressionnante. Je continue donc à penser à une destruction totale du blindé par l'aviation ou par une implosion des munitions ( 35 obus de 105 explosant en même temps?)

amicalement

_________________
Yannig Mil

Je recherche toutes informations concernant les 266°et 77° Infanterie Divisionen y compris de simples détails. Merci d'avance


Yannig du 22
Modo

Nombre de messages : 2154
Age : 46
Localisation : ST BRIEUC
Date d'inscription : 25/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Invité le Mer 20 Jan 2010, 16:35

salut

merci pour l'info
HARY

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Invité le Mer 20 Jan 2010, 16:58

RE


oui, l'idée de l'explosion de la réserve d'obus est à approfondir car en regardant la 1ère photo, on a vraiment l'impression d'une projection des débris vers la gauche de la photo.

je continue les recherches...

HARY

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Aber le Sam 13 Mar 2010, 14:05

salut à tous
le StuG III est bien un auf G début de production car le f8 a un frein de bouche plus petit et encore l'ancien modèle de coupole pour le chef de char

_________________
[size=18]...J'ai été placé à la tête de cette forteresse,je ne l'avait pas demandé. J’exécuterai les ordres que j'ai reçu et, faisant mon devoir de soldat je combattrai jusqu’à la dernière pierre...A.Von Aulock[/size]

Aber
Membre décédé

Nombre de messages : 577
Age : 28
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Militaire
Date d'inscription : 05/12/2008

http://bretagne-39-45.forums-actifs.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  jeremiah29 le Dim 14 Mar 2010, 20:10

Bonsoir !

Le canon du blindé pulvérisé avec la casemate retournée me laisse penser qu'il s'agirait en fait d'un Sturmhaubitze 42 (ou StuH 42). En effet, cette variante du StuG III est conçue avec un obusier de 10,5 cm à la place du StuK 40 L/43. Le frein de bouche me semble assez caractéristique...

Laurent

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)

jeremiah29

Nombre de messages : 1930
Age : 48
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Yannig du 22 le Lun 15 Mar 2010, 10:05

Bien sûr que cela y ressemble fotement mon cher Lô! Quand à l'autre c'est bien un STUG III ausf G!
cheers

amicalement

_________________
Yannig Mil

Je recherche toutes informations concernant les 266°et 77° Infanterie Divisionen y compris de simples détails. Merci d'avance


Yannig du 22
Modo

Nombre de messages : 2154
Age : 46
Localisation : ST BRIEUC
Date d'inscription : 25/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

documents sur Pleurtuit

Message  doucet le Lun 23 Avr 2012, 18:35

En fouillant sur la toile, je suis tombé sur deux documents évoquant les combats de Pleurtuit qui pourraient apporter des éclaircissements au sujet de la destruction de blindés allemands dans le secteur
- le premier sur le bataillon perdu du 121st Infantry Combat Team (ICT) venant des archives de Fort Benning (Géorgie, USA)
- le deuxième sur les combats de la compagnie C du 644th Tank Destroyer Battalion pour dégager le bataillon perdu (12 – 13 août) (AAR 644th - source: Combined Arms Research Library)

1. le 3ème bataillon du 121st ICT
Introduction
Le 07 août 1944, le 12st ICT embarque sur des camions à destination de Dinard. Il est précédé par le 83rd Reconnaissance troop et la section reco et renseignement du régiment ( I &R platoon). Après un première escarmouche dans les environs de Plouer sur Rance, les eléments de reconnaissance rencontre une opposition beaucoup plus séreiuse ne approchant de Tremereuc, tirs obligeant l’ensemble des troupes à démonter et à s »approcher de la ville à pied. Le 3ème bataillon à le "lead", suivi des 2ème et 1er bataillon
Récit du 3ème bataillon
Le bataillon progresse suivant l’ordre suivant : compagnie L, I, M et K, l’échelon de commandement derrière la compagnie L.
A environ 500 yards de l’entrée de la commune de Tremeruec, les éléments de pointe de la Co L sont accueillis par des tirs d’armes légères et de mitrailleuses, suivi bientôt par des tirs de mortier. Grâce au soutien de nos mortiers et de l’artillerie, Co L réussit à pénétrer dans la ville et force l’ennemi à se replier. Ordre est donné d’occuper la commune et de ne reprendre l’attaque que le lendemain à 0700 heures, le 3ème bataillon à gauche de la route menant à Dinard, le 2ème à droite (1er bataillon en réserve)
Des patrouilles conduites de nuit rapportèrent la présence de bunkers, de réseaux de barbelés et de chevaux de frise dans le secteur d’attaque du 3ème bataillon. Quelques tirs d’artillerie et de mortiers vinrent troubler la nuit.
Le 08 à 0700 heures, l’attaque est lancée. Rapidement, le 2ème bataillon se heurte à une forte résistance (blockhaus, points d’appui fortifiés, champs de mines) et progresse avec peine. Le 3ème bataillon a plus de chance et après avoir nettoyé un point fortifié sur la route (blocs d’acier épaulés par un bunker) aux environs de midi poursuit son avance vers la ville de Pleurtuit (dans l’ordre Co L, I, M et K).
Les éléments de tête de la Co L rentrent dans la périphérie de Pleurtuit sans rencontrer le moindre soldat allemand. Le commandant du bataillon, le lieutenant-colonel Gordon Eyler, ordonne au commandant de la Co L de poursuivre sa progression à l’intérieur de Pleurtuit, afin que le bataillon puisse y passer la nuit et attendre le reste du régiment. Les autres compagnies continuent leur progression avec une inquiétante facilité.
Les GI de la Co L continuent à avancer dans la ville. Deux sections prennent l’embranchement vers Dinard, une colonne de chaque côté de la route. Le Lt colonel Eyler et le cdt de la Co L restent à l’intersection, planifiant les positions pour la nuit. C’est à ce moment que la situation se dégrade. Un char allemand sort de derrière une habitation et fonce en tirant sur les éléments de tête de la Co L, immédiatement suivi par des tirs de mitrailleuses des soldats cachés dans les maisons. Poursuivi par le blindé, les sections de tête reculent vers l’entrée de Pleurtuit qui tire trois obus sur l’échelon d’E-M du bataillon. Deux hommes sont tués et deux blessés. La Co L réussit à sortir de Pleurtuit au prix de deux morts et d’un blessé supplémentaire, portant le nombre de pertes à 4 morts et 3 blessés ( Capt Sanders , Lt Epperson ???). L’ensemble du bataillon se retranche à 400 mètres de l’entrée de Pleurtuit, avec l’appui d’une section de canons antichar de 57 mm. Pour soigner les blessés, le S-4 du bataillon demande le renfort du chirurgien et du personnel médical du bataillon.
Le Lt colonel Eyler décide de reprendre l’attaque le lendemain. Vers 0500 heures le 09, le chef de la section antichar envoie à l’arrière une jeep avec deux hommes pour aller chercher des obus de 57 mm. Arrivés au barrage routier franchi la veille, les 2 hommes constatent que les chevaux de frise sont de nouveau en place et que des Allemands sont retranchés de part et d’autre de la route. Forcés d’abandonner leur véhicule, il se replient et rendant compte au Lt Col Eyler. Après avoir prévenu le régiment, ce dernier envoie une patrouille estimer les forces en présence. Le personnel médical est, quant lui, bloqué de l’autre côté du barrage. la patrouill lui siganalnt une forte présence ennemie, le Lt Col Eylers'aperçoit qu'il est cerné et il place ses unités en défense, Co L à gauche de la route, Co I à droite et Co K sur les arrières. La compagnie d’armes lourdes (M) est répartie au sein des autres compagnies et 2 canons antichars sont affectés à la Co L en direction de Pleurtuit. L’officier de liaison avec l’artillerie encage le périmètre de défense.
Vers 0800 heures, premier accrochage entre une patrouille ennemie et la Co K.
Puis vers 1000 heures, un groupe de 15 allemands camouflés de la tête aux pieds avec des couvertures grises sont aperçus rampants dans les fossés, en provenance de Pleurtuit. Les hommes des Co L et I retiennent leur tir jusqu’ à 200 yards, puis ouvrent le feu, tuant 3 Allemands, en blessant plusieurs et obligeant le reste à se replier. Trente minutes plus tard environ, l’artillerie allemande bombarde fortement les positions du bataillon. Deux obus tombent sur le PC du bataillon retranché dans une grange tuant trois hommes ( le S-3, le battalion Motor officer et un planton) et blessant un sergent du S-3. a l’issue de ce bombardement, un char Mark IV, escorté par une douzaine de fantassins sort de Pleurtuit en direction du 3ème bataillon. Il ouvre le feu à 400 yards. A environ 300 yards, les canons de 57 mm en soutien de la Co L ouvrent le feu à leur tour et atteignent le char à 2 reprises. Ce char sera détruit ensuite par l’artillerie.

Rien de bien significatif ensuite pour la journée du 09

Le 10 août vers 1500 heures, un important barrage d’artillerie tombe sur le bataillon. Deux blindés, suivis par une trentaine de fantassins attaque le flanc de la Co L. Ils ouvrent le feu à environ 200, 300 yards. L’attaque est brisée par notre artillerie. Deux chefs de section de la Co L sont tués lors de cette attaque.

Vient ensuite l’attaque de nuit du 11 août, difficilement repoussée par le 3ème bataillon, puis la délivrance avec la jonction de la Co K avec la Co A du 331st Infantry regiment

Dans ce récit fait en 1950, par le major Hogan ,executive officer du 3ème bataillon, aucun STUG n’est clairement identifié. Ce qui n’est pas le cas dans le récit qui suit, mais à une date pas forcément en accord avec la date de prise de photos.

2. compagnie C du 644th Tank Destroyer Battalion
Pendant la soirée du 12 août 44, les éléments d’infanterie (331st ?), de chars (709th ?) et deux sections (1ère et 2ème) de la Co C du 644th Tank destroyer battalion (M-10) se regroupent à la position VS 762075 French Lambert Grid 1 (ce qui correspond à la position suivante 48° 35' 00'' N - 2° 03' 13''W).
Pendant la nuit, le chef de la 2ème section de TD et les hommes d’équipage du M-10 C-15 entendent des bruits de chenilles (identifiés par la suite comme des SP avec des 88 mm). Cette activité est localisée à la position VS 761082 (48° 35' 22'' N - 2° 03' 20'' W) à proximité d’un groupe de maisons. Ces habitations restent sous surveillance et le lendemain à l’aube (0600), l’équipage de C-15 identifie un char ou un blindé, bien camouflé. Après avoir chargé son canon de 76,2 mm, le commandant demande l’autorisation de la détruire. Autorisation qui lui est refusée, car le commandant du bataillon, ayant planifié l’attaque pour 1000, ne veux pas attirer l’attention de l’ennemi. Donc, il autorise les TD à n'ouvrir le feu qu'entre 0959 et 1002. Les trois TD de la 2ème section, C-15, C-16 et C-18 qui ont les véhicules ennemis dans leur viseur, devront attendre jusque là.
A 0730, le 13, le peloton de chars se replie sans aucune explication. Ne reste alors en appui de l’infanterie que les deux sections de M-10. Le commandant du bataillon demande au responsable des TD de se repositionner afin de mieux épauler ses hommes. Mais celui-ci ne veux pas perdre de vue les blindés ennemis. Au plus, il autorise C-16 à se déplacer de 10 yards pour mieux couvrir C-15.
0930 – deux coups directs (88mm) touchent C-15. Le premier obus atteint le bord supérieur de la tourelle, déclenchant l’explosion des munitions et détruisant le contrepoids. Seul le conducteur s’en sort vivant, grièvement blessé (brûlures au 3ème degré sur tout le corps). Les soldats US essaient de sortir le reste de l’équipage. Mais l’incendie et l’explosion des munitions les empêchent d’approcher et les 3 membres restent dans la caisse du M-10.
Le commandant de C-18, ayant repéré les flammes de départ du blindé allemand demande et obtient l’autorisation d’ouvrir le feu. Il tire 48 obus sur l’objectif, mélange d’APC (Armor piercing) et HEAT (explosif). Quelques minutes plus tard, un appel radio de la troisième section de TD, en position à environ un mile sur le flanc gauche, donne confirmation de tirs directs et signale le blindé allemand en flammes (blindé qui sera identifié plus tard comme un SP sur châssis P IV équipé d’un 88 mm court ?)
0959 – C-16 ouvre le feu sur sa cible. ; 12 obus HE, dont plusieurs font mouche, détruisant le canon et tuant l’équipage.(ce blindé sera identifié plus tard comme un STUG 40). Mais il est touché dans un réservoir et doit se replier.
1030 – le commandant de C-18 perçoit le mouvement d’un véhicule ennemi. Il demande à son chef de section, l’autorisation d’ouvrir le feu. Après avoir reçu de la part du commandant d’infanterie la "clearance" -Troops safety- ; le chef de section donne l’autorisation à C-18. Celui-ci tire 8 obus ( 2 APC et 6 HE) et détruit le blindé, qui sera identifié plus tard comme un P IV à canon long.
1035 – n’ayant plus que 2 TD C-17 et C-18, le chef de la 2ème section demande et obtient l’autorisation de se replier. Il est relevé à 1130 par la 1ère section.

Voilà, je ne sais pas si j’ai fait avancer le Schmilblic, mais j’espère avoir apporté quelques éléments aux gens du coin.
bonne soirée

JMD

doucet

Nombre de messages : 137
Age : 57
Localisation : PLOUZANE
Date d'inscription : 04/12/2010

http://familledoucet@free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  ralphy le Dim 27 Mai 2012, 10:10

salut

je viens de voir ton message Embarassed

un grand merci je vais essayer de positionner sur carte les coordonnées gps

ralphy

Nombre de messages : 36
Age : 47
Localisation : Pleurtuit
Emploi/loisirs : ambulancier
Date d'inscription : 29/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  musska le Dim 14 Avr 2013, 00:43

La premère photo, le Stuh, est semble t-il plus au nord qu'indiqué, les deux photos ont-été prises par Tony Vaccaro, GI du 2ème bat. 331 RI, ce sont les seules connues de ces chars je pense.
Dans l'ouvrage de D.Monseigeon, le Stuh est localisé au carrefour Nord de Pleurtuit.

Deux scans des originaux de Vaccaro, qu'elles restent sur le forum privé je vous en p...



Le détail du gastronome




La borne a changée mais la distance vers Dinan et le numéro de route concordent. (l' ancienne N 166)

L'autre est vraisemblablement détruit par Bazooka


A ce propos j'aimerais savoir le nom de baptême du stug, au mieux j'ai ça pour déchiffrer.



Pour les dates , au plus tôt le 6 août, l'attaque US sur Pleurtuit commence le 8 et ça reste "chaud" jusqu'au 12 dans ce secteur, ptet avant pour celui détruit par l'aviation. Quand au photographe il est le 6 août à Cancale avec son régiment, en toute probabilité , il n'y a pas de date précise sur les photos.

musska

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 17/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Panzerfaust le Dim 14 Avr 2013, 22:10

Ce sont probablement d'autres unités (121st ou les autres bataillon du 331st qui ont détruit ces chars, voir même d'autres unités rattachés) qui ont détruit ces Stuh. Le bataillon de Vaccaro, c'est occupé à la liquidation de St Ideuc et reste côté malouin jusqu'au 13 août, où il rejoignent dans l'après-midi, le secteur de Pleurtuit, où ils restent en réserve. Ces photos sont donc prises à partir du 13 août vraisemblablement.

Panzerfaust
Admin
Admin

Nombre de messages : 1242
Age : 29
Localisation : EPINIAC (35)
Emploi/loisirs : Sans Emploi Fixe
Date d'inscription : 24/04/2008

http://www.329th-buckshot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Panzerfaust le Mar 06 Oct 2015, 14:30

Pour info, le truc inscrit sur le blindé, c'est "Götz Von Berlichingen" vu sur une autre photo prise par un américain de la 8th Infantry Division. Mais probablement rien à voir avec la 17. SS-Panzergrenadier-Division "Götz von Berlichingen".

Panzerfaust
Admin
Admin

Nombre de messages : 1242
Age : 29
Localisation : EPINIAC (35)
Emploi/loisirs : Sans Emploi Fixe
Date d'inscription : 24/04/2008

http://www.329th-buckshot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sturmgeschutz detruit dans Pleurtuit

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 00:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum