Le sport en Bretagne, 1939-1945

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sport en Bretagne, 1939-1945

Message  Invité le Ven 25 Sep 2009, 21:33

Le sport a continué à vivre durant la seconde guerre mondiale, en Bretagne comme ailleurs. Certes, le football professionnel a été interdit et cantonné à l'amateurisme entre 1939 et 1945. Mais globalement le sport a été un formidable ballon d'oxygène pour jeunes et moins jeunes aux repères bouleversés.

Il y a eu en Bretagne des footballeurs de haut niveau, Bretons certes, mais aussi Allemands, sur le terrain ou en dehors, tel Fritz Walter, futur champion du monde 1954. C'est ce que je vous propose de vous faire découvrir au fil des mois en reprenant mes archives, en espérant me faire pardonner à l'avance de beaucoup parler de football...

J'espère aussi, bien sûr, apprendre à vos côtés, concernant le sport et cette période qui fera toujours partie de ma vie, de chaque côté du Couesnon, de chaque côté du Rhin...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sport en Bretagne, 1939-1945

Message  Panzerfaust le Ven 25 Sep 2009, 21:54

Sérieusement, très bonne idée moi ça m'intéresse personnellement. Good
avatar
Panzerfaust
Admin
Admin

Nombre de messages : 1262
Age : 30
Localisation : EPINIAC (35)
Emploi/loisirs : Sans Emploi Fixe
Date d'inscription : 24/04/2008

http://www.329th-buckshot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sport en Bretagne, 1939-1945

Message  Invité le Sam 26 Sep 2009, 15:21

Football à Saint-Nazaire

En 1938-39, le Sporting Nazairien est en Promotion (Groupe D) et termine 4e à 8 points de la montée, alors que Penhoët termine 7e. Cette année là, l'US La Baule est vice-championne de Promotion. Penhoët va compter dans ses rangs des footballeurs venus d'Europe centrale : l'Allemand Anton Raab (1938-39), pour quelques mois, puis le joueur professionnel hongrois József Ebner (1939-1942). En pleine seconde guerre mondiale, le Sporting n'est pas le club le plus en vue et est même parfois battu par le CS Montoir-de-Bretagne. Penhoët devient le premier club nazairien à accéder à la DH, alors même que le club méannais est contraint de partager ses installations avec la Kriegsmarine allemande depuis 1940 (lesquelles seront même visitées par l'Amiral Karl Dönitz en 1941).

Le 2 mars 1941, Penhoët est finaliste de la Coupe de l'Ouest contre le SCO d'Angers (1-3, à Angers) avant de déposer sa candidature au professionnalisme, le 26 avril 1941. Celle-ci est acceptée par la FFF le 12 juin. Mais les instances fédérales n'allaient finalement promouvoir qu'un seul club breton chez les « pros » pour la saison 1941-42, le Stade Rennais. Sur le terrain, Mean Penhoët n'allait pas désarmer, prenant sa revanche en gagnant la Coupe de l'Ouest 1942 devant le Stade Lavallois (après une victoire 6-1 sur la Phalange-d’Arvor de Quimper en demi-finale à Vannes). Le centre ville de Saint-Nazaire est touché pour la première fois par un bombardement aérien dans la nuit du 15 au 16 février 1942, la vie devenant vite intenable pour les habitants (80 morts). Le 9 novembre 1942 intervient le tout premier bombardement américain en plein jour. Il causera la mort de 186 personnes dont 134 jeunes apprentis des chantiers de Penhoët. Le Parc des Sports figure dans la zone des bombardements.

En 1942-43, alors que Ebner est repassé de Penhoët au Stade Rennais, les Méannais sont à deux doigts du titre de DH Anjou face au SCO d'Angers à nouveau, en match d'appui, après prolongations (0-1), le 11 avril 1943. Les Angevins deviendront par la suite Champion de France Amateurs 1943. Le 10 janvier 1943, Penhoët avait atteint les 8e de finale de la Coupe de France - Zone Occupée, éliminé par les Girondins de Bordeaux, 0-4 à Nantes, ce qui reste unique dans les annales du football nazairien. Déjà, en cette période de conflit mondial, le Sporting, Penhoët et les autres clubs de Loire-Inférieure avaient été séparés du reste de la Bretagne sans scrutin démocratique, suite au décret du 30 juin 1941, sous l'occupation allemande. En exécution des instructions du Ministère des Sports du Gouvernement de Vichy, la Ligue de l'Ouest avait en effet été scindée en deux Comités (Bretagne et Anjou) lors des saisons 1942-43 et 1943-44.

De surcroît, à l'époque, c'est l'enfer à Saint-Nazaire : une cinquantaine de bombardements meurtriers anéantissent la ville à 80%, dont celui de la nuit du 28 février au 1er mars 1943. La presque totalité des 36.000 Nazairiens évacuera la ville, rendue invivable, le 16 mars, vers le reste de la Bretagne et l'ouest de la France. La ville n'est plus qu'un immense champ de ruines au milieu duquel se dresse, intacte, la silhouette massive de la base sous-marine. Comme à Brest et Lorient, il ne peut alors plus être question de football à Saint-Nazaire. Dès 1940, les courts de tennis du Sporting de La Baule avaient été transformés en terrain de football par les autorités militaires allemandes.

C'est là que les clubs nazairiens furent contraints de s'exiler en novembre 1942 pour jouer leurs matches "à domicile", cohabitant avec l'US La Baule. Avant dernier de DH Ouest en 1943-44 (toujours qualificatif pour le CFA), Penhoët n'est alors plus l'une des équipes les plus en vue du football breton. Le 26 juillet 1943, le tout nouveau FC Nantes avait été officiellement admis en DH par le bureau du comité directeur d'Anjou, au détriment de Penhoët, les Méannais faisant appel et obtenant finalement leur qualification. Quant aux quelques footballeurs conscrits dans l'armée allemande et basés dans cette région du sud de la Bretagne, ils se consolent aussi en participant aux Jeux Olympiques de la Kriegsmarine, au Sporting de La Baule, lors de l'été 1943. [Article déjà rédigé par mes soins pour Wikipedia francophone]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sport en Bretagne, 1939-1945

Message  Yannig du 22 le Dim 27 Sep 2009, 21:52

Bonne idée de parler de ce thème! Il est d'ailleurs à noter que le sport était une priorité et mis à l'honneur sous le III° Reich!

amicalement

_________________
Yannig Mil

Je recherche toutes informations concernant les 266°et 77° Infanterie Divisionen y compris de simples détails. Merci d'avance

avatar
Yannig du 22
Modo

Nombre de messages : 2154
Age : 47
Localisation : ST BRIEUC
Date d'inscription : 25/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sport en Bretagne, 1939-1945

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum