le point sur la 11. Schützen-Brigade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le point sur la 11. Schützen-Brigade

Message  alain le Ven 19 Mai 2017, 10:14

Voici l'ensemble des informations récoltées sur cette brigade dans différentes sources :

La 11° brigade se compose des 110° et 111° régiments de tirailleurs.
Chaque régiment comprend 2 bataillons de 5 compagnies d’environ 150 hommes, soit en tout 3000 hommes. Il faut rajouter 1 compagnie de side-cars et une colonne de transport.
Le 1° bataillon de mitrailleurs accompagne la brigade avec ses 7 compagnies, dont une compagnie de side-cars et une compagnie antichar. Chaque compagnie est équipée de 16 mitrailleuses lourdes. La compagnie antichar est équipée de 12 canons (PAK) de 37mm.
Il faut rajouter le I° groupe du régiment de Flak 61.
Egalement les services sanitaires 61 avec 2 compagnies et 3 groupes d’ambulances
Et les services d’intendance 61 avec une section de boucherie et de boulangerie, ainsi que la poste aux armées.
Il est quasi impossible que ces milliers de soldats aient trouvé des cantonnements dans la presqu’île. Sans pouvoir le prouver, il semble que des détachements aient été laissés dans les villes traversées. Nous savons avec certitude que le 1° bataillon de mitrailleurs est resté à Châteaulin. Les archives retrouvées sont de 3 ordres :
1) Demande de paiement à la Préfecture sur facture sans cachet d’unité
2) Bon de réquisition allemand sans cachet d’unité
3) Bon de réquisition avec cachet d’unité. Mais là encore, il y a un problème. A chaque fois, c’est le cachet de l’état-major qui apparaît, et non pas le cachet de la compagnie.

Bilan des informations récoltées :
Nous devons admirer le talent d’organisation des Allemands. Parties de Pontivy le 19 au matin, les 20 compagnies de la brigade ont trouvé un cantonnement le 19 au soir. C’est vraisemblablement la compagnie de side-cars précédant les troupes qui recherchait les cantonnements. En tout cas, tous les hôtels ont été réquisitionnés, ainsi que de nombreuses écoles, et cela pour 2 ou 3 nuits.
Parcours de la brigade :
La Brigade, partie de Mayenne a bivouaqué dans le secteur de Pontivy le 18 juin 1940 au soir. Elle est repartie le 19 à 8h du matin avec pour mission de prendre la presqu’île de Crozon.
Nous avons trouvé 2 itinéraires :
Le 110° régiment et le 1° bataillon de mitrailleurs ont pris la route Carhaix, Châteauneuf-du-Faou, Pleyben, Châteaulin, puis Crozon.
Le 111° régiment et le I° groupe de Flak, la route Gourin, Coray, Quimper, Locronan, Plomodiern, Crozon.

A Carhaix, l’Hôtel de France est réquisitionné pour 9 officiers et plusieurs soldats. Le 20 juin, l’école maternelle est occupée, ce qui laisse supposer que la brigade a laissé une compagnie à Carhaix. Le 23 juin, un poste de radio est réquisitionné.
A Concarneau, on trouve le 20 juin la compagnie d’état-major du 110° régiment (unité 25882B). Saisie de la voiture Fiat du médecin-lieutenant Louis Avril. Nous ignorons la route prise par cette unité.
A Châteauneuf-du-Faou, le garage Citroën Le Ster est réquisitionné le 19 juin. Le 19 juin également, 9 bidons d’huile sont pris à l’Hôtel Bellevue, et encore 2 bidons le 29 juin, ce qui laisse supposer la présence d’uns compagnie dans cette commune, car le 24 juin sont aussi réquisitionnés 600kg de paille de couchage.
A Pleyben, 300 litres d’essence sont pris au garage Cevaer le 19 juin.
A Châteaulin, l’école des garçons est réquisitionnée le 19 juin par le 1°bataillon de mitrailleurs. Le 21 juin le bataillon perd un homme, le Hauptwerkmeister Karl Stüber, tué accidentellement. Le bataillon quitte Châteaulin le 21 au matin pour s’emparer de Lorient. Il se heurte à un barrage aux Quatre Chemins de Guidel. L’affrontement est sanglant, 6 morts du côté français et 7 morts du côté allemand des 2° et 7° compagnies.
A Plomodiern, 150 hommes cantonnent à l’école libre des filles du 19 au 21 juin, soit une compagnie. Le 22 juin, des bouteilles d’alcool sont emportées chez M. Jean Briand, négociant en vins : 70 bouteilles de Champagne, 60 bouteilles de Mousseux, 90 bouteilles de Sauternes, 7 bouteilles de liqueur, 30 bouteilles de Cognac, 12 bouteilles de Rhum et 25 bouteilles de St-Raphaël, le tout pour plus de 4000frs qui ne seront remboursés qu’en septembre 1940.
Les unités ne restent que 2 jours dans le Finistère, du 19 au soir au 21 ou 22 au matin.
A Telguc, le 110° régiment (unité 25 882A), réquisitionne le 19 juin, 15,6 kg de beurre et 350 kg de pain à la boulangerie Torillec.
A Saint-Nic-Pentrez, 2 hôtels sont réquisitionnés le 19 juin, 2 officiers logent à la ferme Kervengard les 19 et 20 juin. La villa « Ker Ys », en bordure de plage est occupée par 40 à 50 soldats, ainsi que le Moulin de la Mer à Lestrevet, côté Plomodiern.
Toujours à St-Nic, une batterie du I° groupe de Flak 61, commandé par un lieutenant au nom illisible, réquisitionne un porc de 90kg à la ferme Ménez à Lescorveau (route de St Nic à Argol), le 22 juin 1940.
A Camaret, les 60 chambres de l’hôtel de la Pointe des Pois sont réquisitionnées du 19 au 21 juin.
A Morgat, l’Hôtel de la Plage et l’hôtel de l’Atlantique au Cap de la Chèvre sont également réquisitionnés.
A Roscanvel cantonne la 2° compagnie du 111° régiment du 19 au 21 juin.

La brigade part dans le secteur M.
La Brigade reçoit la mission d’occuper le Morbihan, ou plutôt le secteur M, défini par le Gouverneur de Bretagne. Ce secteur est beaucoup plus vaste que le département du Morbihan. A l’ouest, il englobe les villes de Concarneau, Rosporden, Châteauneuf-du-Faou, Carhaix, au nord Rostrenen, Loudéac et Merdrignac et à l’est St Méen-le-Grand, Guer, Redon, Pont-Château et St-Nazaire.
Le 111° régiment quitte la presqu’île le 21 juin, et bivouaque dans le secteur Rosporden-Kernevel. La 2° compagnie est à Rosporden, la 3° compagnie à Kernevel.
Le 22 juin, le I° bataillon du 111° régiment part à Pont-Scorff, où il reste jusqu’au 26 juin. Le 26 juin il part à Vannes où il reste jusqu’au 3 juillet, avant de rentrer en Allemagne.
Nous pouvons supposer que d’autres compagnies ont cantonné à Quimperlé, à Auray, à Hennebont, et dans d’autres villes du secteur M. Il faudra trouver des archives.
La 1° compagnie sanitaire est signalée à Etel le 24 juin 1940.
Nous savons également que le 15° bataillon de mitrailleurs a rejoint la brigade le 22 juin pour aller s’emparer de St Nazaire. La 3° compagnie (unité 16 388) est signalée à St Gildas-de-Rhuys du 23 au 27 juin 1940, ce qui laisse supposer que le bataillon tenait la côte de St Gildas à St Nazaire.


alain

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 23/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le point sur la 11. Schützen-Brigade

Message  Istarnich le Mar 23 Mai 2017, 10:54

La 3° compagnie (unité 16 388) est signalée à St Gildas-de-Rhuys du 23 au 27 juin 1940, ce qui laisse supposer que le bataillon tenait la côte de St Gildas à St Nazaire.

Bonjour

Peux t'on connaître la source

Merci
avatar
Istarnich

Nombre de messages : 127
Date d'inscription : 28/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: le point sur la 11. Schützen-Brigade

Message  alain le Mar 23 Mai 2017, 13:37

bonjour
Les sources sont les archives départementales du Finistère et du Morbihan, le KTB de la 5° Panzer-Division, le KTB du groupe Hoth, un récit d'un soldat de la 2° compagnie du 111° régiment.
Voilà
Alai

alain

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 23/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le point sur la 11. Schützen-Brigade

Message  Istarnich le Mar 23 Mai 2017, 14:07

Merci
avatar
Istarnich

Nombre de messages : 127
Date d'inscription : 28/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: le point sur la 11. Schützen-Brigade

Message  marcophilie56 Hier à 19:05

Bonjour
Quels les n° de Feldpost de ces unités ?
Merci d'avance

marcophilie56

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le point sur la 11. Schützen-Brigade

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum