Kampfgruppe Heintz en Bretagne (avril-mai 1944)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kampfgruppe Heintz en Bretagne (avril-mai 1944)

Message  jeremiah29 le Ven 25 Déc 2015, 22:44

Bonsoir !

La Kampfgruppe Heintz est bien connue pour son action durant le bataille de Normandie au nord de Saint-Lô.
Mais son action dans la lutte contre les Résistants, les fameux "Terroristes" (!!!), dans le secteur de Locminé - Baud l'est un peu moins.

Voici un compte-rendu depuis l'engagement de l'unité à sa dissolution, dans un ordre chronologique. Il est à noter que la composition de cette Kampfgruppe a évolué au fil des jours.

14.4.44
Compte tenu des attaques terroristes qui sévissent, en particulier sur la route de Pontivy - Locminé, le Komm.General ordonne l'utilisation immédiate des éléments renforcés du I./GR.984 logés à Vannes dans le centre terroriste. Le gen.Armeebefehl (rapport du 11 avril) a ordonné que le transfert du Bataillon n’ait pas lieu pour le moment, jusqu’à ce que de nouvelles directives soient émises après la réunion de l'OB Heeres-Gr. B avec l’Armee.
Le 13 avril, 2 compagnies renforcées ont déjà été transférées à Baud et Locminé avec pour mission d'établir la sécurité sur la route principale (v. Annexe.).

14.4.44

Ia - Taktische Tagesmeldung :
XXV.AK :
se sont déplacés :
à la 275.ID :
1./GR.984 vers Locminé
2./GR.984 vers Baud

14.4.44
Taktische Tagesmeldung
275.ID : 1.GR.984 et 2./GR.984 transférées vers Locminé et Baud.

16.4.44
Le Gen.Kdo. a émis un ordre spécial, pour former une Kampfgruppe sous le commandement de l’Oberst Heintz, pour le combat contre les terroristes dans la région au sud de Pontivy. Au Gen.Kdo. arrivent immédiatement tactiquement subordonnés à la Kampfgruppe :
Stab, 13./GR.984 et 14./GR.984,
I./GR.984,
II./Radf.Btl.895,
1 Schwadron Ost-Radf.Abt.285,
????? (illisible)

17.4.44
Ic - Tagesmeldung
le 16 avril lors de recherches depuis Bubry (20 km de. Pontivy) arrestation de 4 suspects Français.
Par la suite, recherche dans une ferme 11 km sud-ouest Pontivy. À l'arrivée de la patrouille 4 hommes s’enfuient hors de la ferme.
Poursuite sans résultat. 1 Française suspecte arrêtée, des armes, des munitions et des documents à charge saisis.
Ferme brûlée.

17.4.44
Taktische Tagesmeldung
Poste de commandement Kampfgruppe Heintz à Locminé.

18.4.44
Taktische Tagesmeldung
- Kampfgruppe Heintz : postes de commandement:
Stab GR.984 : Locminé
Stab I./GR.984 : Baud
1./GR.984 : Baud
2./GR.984 et éléments 4./GR.984 : Locminé
4./GR.984 (éléments) : Baud
13./GR.984 et 14./GR.984 : Baud
II./Radf.Btl.895 et 6./GR.895 : Melrand
1.Schwadron Ost-Radf.Abt.285 : Bubry
5./GR.895 : Guéméné
7./GR.895 : Pluméliau
8./GR.895 : Remungol
1 Zug / Kozaken-Kdo.Pontivy : Naizin

18.4.44
Ia - Taktische Tagesmeldung :
XXV.AK.:
Lieux de logement de la Kampfgruppe Heintz :
Stab GR.984 Locminé
Stab I./984 et 1./984 et éléments 4./984 Baud
2./984 et éléments 4./984 Locminé

13./984 et 14./984 Baud
Stab II./Radf.Btl.895 et 6./895 Melrand
5./GR.895 Guéméné
7./GR.895 Pluméliau
8./GR.895 Rumengol (nord-ouest Locminé).
1./Schwadron Ost-Radf.Abt.285 Bubry
1 Zug Kosaken-Kdo. Naizin.

20.4.44
Ic - Tagesmeldung
18 avril, lors d’actions de ratissage dans la région Baud - Locminé 2 terroristes abattus, 12 civils arrêtés. Divers documents saisis.

21.4.44

Taktische Tagesmeldung
- Kampfgruppe Heintz :
2 Pz.Spähwagen de la 21.Pz.Div. arrivées à Baud.

21.4.44
Ic - Tagesmeldung
Les 19 et 20 avril, lors d'actions dans la région Baud - Locminé 61 personnes arrêtées, dont 46 réfractaires.
22.4.44
Ic - Tagesmeldung
21 avril, lors d’actions dans la région Baud - Locminé 46 arrestations, principalement des réfractaires.

23.4.44
Taktische Tagesmeldung
Télex 265.ID :
- Utilisation du Ost-Radf.Abt.285 :
1./285 : Ta Nord
Poste de commandement : Lo65
Pendant la subordination du 1./Ost-Radf.Abt.285 à la Kampfgruppe Heintz, la 15./GR.896 a pris en charge le secteur.

23.4.44
Ic - Tagesmeldung
Le 21 et 22 avril, lors d’actions dans la région Baud - Locminé 64 autres personnes arrêtées, y compris un chef terroriste recherché.

24.4.44
Ic - Tagesmeldung
22 avril lors d’actions dans la région Baud - Locminé 28 autres arrestations.

25.4.44
Ic - Tagesmeldung
23 avril lors d’actions région Baud - Locminé 30 arrestations. 1 Français abattu alors qu’il s’échappait. 8 charges explosives complètes d’origine anglaise saisies.

26.4.44
Ic - Tagesmeldung
24 avril lors d’actions dans la région Baud - Locminé 13 autres arrestations, dont 2 grièvement blessés dans leur tentative d'évasion.

27.4.44
Ic - Tagesmeldung
Le 25 avril, ratissage de la zone forestière au nord de Cléguérec (10 km au nord-ouest de Pontivy) et recherches à partir de Inguiniel (20 km au nord Hennebont) par la Kampfgruppe Heintz. À cette occasion, 87 arrestations, dont 12 terroristes avérés. 2 civils blessés par balles alors qu'ils tentaient de s'échapper.
Les résultats totaux de l'utilisation de la Kampfgruppe Heintz du 14 au 25 avril :
332 arrestations définitives, y compris 163 réfractaires qui ont été transmis au service du travail. 7 exécutions du fait de résistance ou de tentative d'évasion.
Saisis :
1 MG, 5 revolver, 1 pistolet, 1 Tesching, 300 balles SS-munitions*, 8 charges explosives, 1 kg de poudre, 2 grenades à main, des détonateurs, du cordeau détonant. Par ailleurs 1 camion, 1 voiture, 1 moto, 10 vélos, 7 uniformes marins français, et plus.
Actions continuent de fonctionner.

(* SS-Munition : Leuchtmunition (fusées de signalisation)).

28.4.44
Ic - Tagesmeldung
26 avril, par la Kampfgruppe Heintz lors de recherche à partir de Brandérion (6 km à l’ouest de Hennebont) et Guénin (5 km au nord-est de Baud), ainsi que des patrouilles et contrôles routiers 37 arrestations, dont 4 terroristes connus et 22 réfractaires. Des tracts et de petites quantités de munitions saisis.

29.4.44
Ic - Tagesmeldung
27 avril, lors de contrôle de chemins et patrouilles dans la région à l’ouest de Baud et des fouilles des localités de Bubry, Melrand, Pluméliau (10 - 15 km nord-ouest et nord de Baud) 108 arrestations, dont 80 réfractaires.

30.4.44
Ic - Tagesmeldung
28 avril lors d’actions de ratissage de la Kampfgruppe Heintz dans la Forêt de Lanouée (5 km au nord de Josselin) 33 arrestations, dont 16 réfractaires, 7 terroristes avérés, l'un d'eux étant impliqué dans l’attaque de Siviac (rapport quotidien du 14 avril, paragraphe 1.). 2 terroristes maisons brûlées, 2 abris de terroristes détruits. Dans Locminé arrestation d'une Française, appartenant à un groupe terroriste et qui s’est rapprochée de soldats pour obtenir des munitions.

1.5.44
Ic - Tagesmeldung
29 avril lors d’actions de ratissage de la Kampfgruppe Heintz à Landévant (18 km à l’est de Lorient), région Languidic - Branderion (14 km au nord-est de Lorient) et dans le contrôle du passage du Blavet au sud de Pontivy et dans la localité de Locminé 22 arrestations au total, dont 7 réfractaires et 1 chef présumé d'une bande.

2.5.44
Ic - Tagesmeldung
30 avril, par des actions de ratissage de la Kampfgruppe Heintz dans la région de Landaul (11 km au nord-ouest Auray), fouille des localités de Pont-Scorff (10 km au nord de Lorient), Inguiniel (20 km au nord Hennebont), Lochrist près de Hennebont et Locmaria (8,5 km au nord-ouest de Baud), par des contrôles routiers dans la région au sud de Pontivy, un total de 79 arrestations, dont 1 personne transmise en détention préventive auprès du SD, 10 au service du travail et le 58 au SD. 5 terroristes ont été abattus durant les actions. 3 mitraillettes, 2 revolver et de petites quantités de munitions saisies. - Maison de terroristes brûlée.

3.5.44
Ic - Tagesmeldung
Le 1er mai, lors de patrouilles de la Kampfgruppe Heintz dans la région Pontivy - Baud - Locminé 15 arrestations, de petites quantités de munitions anglaises et 1 sac avec Kalipatronen (gaz de protection volé au chantier naval de la Marine Lorient) saisis.
Du 30 avril au 1er mai, arrêtés et transmis au SD un total de 74 personnes, 20 de nouveau renvoyées après examen, 50 transmis au service du travail.

4.5.44
Ic - Tagesmeldung
2 mai lors de patrouilles mobiles de la Kampfgruppe Heintz dans la région Pontivy - Baud - Locminé au total 20 arrestations. Les personnes arrêtées ont été remises au SD.
Lors de la fouille d'un bus 1 gendarme français s‘est exprimé, de sorte qu'un soldat a pu entendre : "Boches ici". Il a ensuite été désarmé et remis au SD.

5.5.44
Ic - Tagesmeldung
3 mai, lors de patrouilles sur routes et de contrôles routiers 18 personnes ont été arrêtées et remises au SD dans la zone d’utilisation de la Kampfgruppe Heintz. 1 Français abattu du fait d’un mouvement de résistance.

6.5.44
Ic - Tagesmeldung
4 mai, patrouilles de la Kampfgruppe Heintz dans la zone d’utilisation de la Kampfgruppe ont capturées 16 personnes, transmises au SD.
1 fusil de chasse, de petites quantités de munitions saisis.

7.5.44
Ic - Tagesmeldung
Le 5 mai, lors de patrouilles de la Kampfgruppe Heintz 4 personnes arrêtées et transmises au SD. 1 Gewehr 98 avec des munitions saisi.

8.5.44
Ic - Tagesmeldung
6 mai, lors de patrouilles de la Kampfgruppe Heintz arrestation de 10 personnes et transmission au SD.

9.5.44
Ic - Tagesmeldung
Le 7 mai la Kampfgruppe Heintz lors d’actions à Le Faouët (18 km au nord de Quimperlé), Prisiac (7 km nord-est Le Faouet), Meslan (6 km sud-est Le Faouet), lors de patrouilles sur routes dans cette région et dans la région d’utilisation précédente 45 arrestations (dont 17 connus de nom, 16 terroristes présumés, 12 réfractaires). Tracts communistes et du matériel de propagande saisis.

10.5.44
Ic - Tagesmeldung
Le 8 mai, lors de fouilles de la kampfgruppe Heintz dans la zone d’utilisation 21 arrestations et transferts au SD. 1 Français abattu lors d’une tentative d'évasion. 15 kg d'explosifs, 50 m cordon détonant trouvés enterrés saisis. 2 fermes à Noyal-Pontivy, où les terroristes étaient logés, incendiées.

11.5.44
Ic - Tagesmeldung
Le 9 mai, par la Kampfgruppe Heintz dans la région de Le Faouët 3 terroristes appartenant à des groupes dans la région de Ploermel arrêtés. 3 parachutes saisis.
Au sud de Le Faouët, échauffourée avec un groupe terroriste. 3 terroristes capturés, 4 fusils (franç.), 2 pistolets, 2 grenades à main (franç.), 1 baïonnette (franç.), chargeur de MG et mitraillette (franç. et brit.) et valise avec des munitions de pistolet en leur possession.
Lors de patrouilles, 9 suspects arrêtés et transmis au SD.

12.5.44
Taktische Tagesmeldung
- Kampfgruppe Heintz:
Utilisation du Ost-Reiter-Abt.281 :
Stab : Moréac
1.Schwadron : Bienzy
2.Schwadron : Quistinic
3.Schwadron : Naizin
4.Schwadron : Guénin.

Les deux Pz.Spähwagen sont retournées à 21.Pz.Division.

12.5.44
Ic - Tagesmeldung
2) 10 mai, par la Kampfgruppe Heintz dans la région de Ploermel, Malestroit 7 terroristes notoirement connus arrêtés et une cache d'armes déterrée, contenant:
8 conteneurs de charge mixte avec 5 mitraillettes (brit.), 1 revolver (amér.), 1 émetteur radio pour transport au sol, en 1350 balles munitions de mitraillette, 36 grenades ovoïdes (améric.), 40 cocktails Molotov, 120 cartouches incendiaires, 25 charges explosives complètes, 35 cartouches explosives, 22 paquets d'explosifs plastique de 3 kg chacun (complets). D’autres explosifs et outils de sabotage.

Au sud de Locminé, arrestation de 5 autres suspects.

13.5.44

Taktische Tagesmeldung
- 265.ID:
II./GR.895 et 1./Ost-Radf.Abt.285 arrivés dans leurs anciens emplacements suite à utilisation dans la Kampfgruppe Heintz.

- Kampfgruppe Heintz :
Utilisation du Ost-Reiter-Abt.281 :
2.Schwadron: Guénin
3.Schwadron: Quistinic
4.Schwadron: Naizin.

13.5.44

Ic - Tagesmeldung
2) 11 mai, par la Kampfgruppe Heintz 7 arrestations, dont 6 terroristes connus de nom. Dans la région de Ploërmel, de grandes quantités d'explosifs et de matériel de sabotage saisies.

14.5.44
Taktische Tagesmeldung
Télex 12h45:
Au AOK 7:
Kpfgr.Heintz:
- 1./Ost-Reiter-Abt.281 transférée à Melrand.

14.5.44
Ic - Tagesmeldung
12 mai, lors de patrouilles de la Kampgruppe Heintz, 3 arrestations et remises au SD.

18.5.44
Taktische Tagesmeldung
Kpfgr. Heintz : message :
La 1./GR.984 est retirée le 15 mai de la Kampfgruppe et utilisée dans l'action "Landgraf".

19.5.44
Taktische Tagesmeldung
Télex 15h00
à AOK 7
- 2.Schw./Ost-Reiter-Abt.281 à Locminé
- 3.Schw./Ost-Reiter-Abt.281 à Baud.

19.5.44

Ic - Tagesmeldung
17 mai, par la Kampfgruppe Heintz à Manéandol (21 km ouest-sud-ouest Pontivy), émetteur radio, dispositif clignotant et poste radio saisis, propriétaires arrêtés.

20.5.44

Taktische Tagesmeldung
Transférés :
- Poste de commandement du GR.984 pour la durée de l'action "Landgraf" vers Grand-Champs (8 km au nord-ouest de Vannes).
- Kampfgruppe Heintz dissoute.
- Stab Ost-Reiter-Abt.281 vers Locminé.

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)
avatar
jeremiah29

Nombre de messages : 1935
Age : 49
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kampfgruppe Heintz en Bretagne (avril-mai 1944)

Message  jeremiah29 le Lun 28 Déc 2015, 14:00

Bonjour !

Ci-dessous une petite traduction de la note du 14 avril, laquelle précise les actions de la Résistance qui déclenchent finalement l'engagement de la Kampfgruppe Heintz.
Il est à noter que la localisation indiqué dans cette note est erronée : Silfiac se situe au nord de Guéméné, au nord-ouest de Pontivy, donc pas sur la route Pontivy - Locminé...

Note :
K.H.Qu., 14.4.44 :

"Prenant en considération les 3 attaques terroristes qui ont eu lieu dans l'après-midi du 13 avril contre des véhicules de la Wehrmacht sur la route sinueuse au sud de Silfiac sur la route Pontivy - Locminé, le commandant général ordonne par téléphone le 13 avril au soir, l'utilisation immédiate des puissants éléments du I./GR.984 logés à Vannes dans le centre des actions terroristes.
Conformément à l'ordre de l'Armee Ia Nr. 2144/44 Geh., le transfert du bataillon est ajourné pour le moment, le temps que de nouvelles directives soient émises suite à la réunion entre le Oberbefehlshabers Heeresgruppe B et l'Armee.
L'utilisation de 2 compagnies renforcées du Gren.Rgt.984 est ordonnée par téléphone le soir même à la 275.ID. Transfert vers Baud et Locminé. Mission : Instauration de la sécurité sur les routes principales par des patrouilles, même sur le côté de la route principale dans les villages reculés."

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)
avatar
jeremiah29

Nombre de messages : 1935
Age : 49
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kampfgruppe Heintz en Bretagne (avril-mai 1944)

Message  jeremiah29 le Mar 29 Déc 2015, 20:25

Bonsoir !

Traduction d'un autre document détaillant la composition et les missions de la KG Heintz.

"Gen.Kdo XXV.AK
Abt.Ia Nr. 1202/44 geheim
16.4.44

Ordre pour la lutte contre le terrorisme dans la région au sud de Pontivy.

1) Pour lutter fermement contre des bandes terroristes se renforçant de plus en plus ces derniers temps dans la région au sud de Pontivy des deux côtés de la frontière entre 265.ID et 275.ID, est formée la Kampfgruppe de l'Oberst Heintz. La Kampfgruppe est tactiquement directement subordonnée au Gen.Kdo.

Avec la Kampfgruppe prennent contact :
Stab, 13. et 14./GR.984
I./GR.984
II./Radf.Btl.895
1 Schw./Ost-Radf.Abt.285
1 Zug Kosakenkommando Pontivy.

Le Gen.Kdo. règle l'arrivée des troupes pas encore utilisées actuellement est réglée par le Gen.Kdo.
La suppléance de l'Oberst Heintz dans sa qualité de commandant du K.V.Gruppe Vannes est réglée par la 275.ID.

2) La Kampfgruppe Heinz Oberst a pour mission de sécuriser par une lutte impitoyable et en utilisant les mesures les plus sévères exigées par la situation les communications de premier ordre de la région et les installations et les services allemands situés là.

3) Les messages et rapports ainsi que les autres documents qui sont d'une importance pour la lutte contre les terroristes seront donnés par le Gen.Kdo. (Ic), la Feldkommandantur et le SD à Vannes directement à la Kampfgruppe de l'Oberst Heintz. Les messages, etc., de 265.ID et 275.ID seront transmis par le Gen.kdo. à la Kampfgruppe. L'Oberst Heinz porte à son tour directement au Ic du Gen.Kdo. les informations adéquates aux divisions impliquées concernées.

4) L'Oberst Heinz est tenu de prendre ses mesures en étroite collaboration avec la Feldkommandantur de Vannes et le SD. La Feldkommandantur de Vannes est priée de céder aux troupes de la Kampfgruppe le nombre requis de Feldgendarmes.

5) Pour accroître la mobilité des éléments du I./GR.984, le Gen.Kdo. (Qu) lui apporte au total 4 motos, 1 voiture et 9 camions.

6) Moyens de communications :
a) le K.N.A.425 adresse une connexion téléphonique et une liaison radio au commandant de la Kampfgruppe.
b) la 353.ID fournit 2 lignes radio (To.Fu. B ou To.Fu. F) avec le personnel et l'équipement, de façon qu'ils puissent être apportés au cours du 16 avril au commandant de la Kampfgruppe.
Messages le 16 avril à 17h00 au K.N.A.*
c) le K.N.A. 425 fournit 1 officier et un groupe au commandant de la Kampfgruppe. Le groupe effectue la transmission pour le commandant de la Kampfgruppe, l'offficier est à la disposition du commandant de la Kampfgruppe pour toutes les questions concernant le réseau de communications.
Pour dissimuler les noms des localités françaises, le Ic du Gen.Kdo. distribue une table de codes.

7) Approvisionnement : carburant fournit par la Kf.Kp.307. Approvisionnement régulier comme précédemment.

8 ) L'Etat-Major de la Kampfgruppe de l'Oberst Heintz doit être transféré vers Locminé."


* Korps-Nachrichten-Abteilung : détachement de transmissions du Korps.

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)
avatar
jeremiah29

Nombre de messages : 1935
Age : 49
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kampfgruppe Heintz en Bretagne (avril-mai 1944)

Message  jeremiah29 le Mer 30 Déc 2015, 20:37

Bonsoir !

Traduction d'un autre document du 26 avril 1944 relatif à l'affectation du Ost-Reiter-Abt.281 au sein de la KG Heintz :

"Gen.Kdo.XXV.AK
Abt.Ia Nr. 1331/44 geheim
26.4.44

Référence : Gen.Kdo.XXV.AK Ia Nr. 1202/44 geh. du 16.4.44
Objet : Lutte contre les bandes.

A 265.ID, 275.ID, Kampfgruppe Heintz.

Pour information provisoire, le Gen.Kdo. annonce :
Le Gen.Kdo. va affecter prochainement le Ost-Reiter-Abteilung 281 pour la lutte contre les bandes. Localité de déchargement Vannes. Le Reiter-Abteilung rejoint tout d'abord la Kampfgruppe Heintz. Le Gen.Kdo. prévoit, par la suite, de rapporter en premier lieu le II./GR.895 de la 265.ID vers sa précédente utilisation.
Une fois que permet la situation des bandes le permet, la seconde étape envisagée est la libération du reste des états-majors et troupes de la 275.ID et 265.ID détachés auprès de la Kampfgruppe Heintz vers leurs divisions.
Après la dissolution de la Kampfgruppe Heintz, le Ost-Reiter-Abt.281 restera employée comme troupe mobile à disposition du Gen.Kdo. pour la lutter contre les bandes."

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)
avatar
jeremiah29

Nombre de messages : 1935
Age : 49
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kampfgruppe Heintz en Bretagne (avril-mai 1944)

Message  jeremiah29 le Mer 30 Déc 2015, 22:15

Bonsoir !

Cet autre document indique enfin les diverses démarches lors de la dissolution de la Kampfgruppe Heintz...



"Le General commandant le XXV.Armeekorps
Ia Nr.1498/44 geh.
K.H.Qu., le 10.5.44

Réference : Gen.Kdo.XXV.A Ia Nr.1202/44 geh. du 16.4.44
Objet : Dissolution de la Kampfgruppe Heintz.

1) L'objectif considérable de la Kampfgruppe Heintz a été atteint dans une large mesure.
Ainsi, en premier lieu une partie des troupes utilisées à ce jour dans la Kampfgruppe a pu être ramenée vers leur précédente utilisation, pour le reste la dissolution complète de la Kampfgruppe doit être envisagée dans un avenir prévisible.
Je note avec satisfaction que grâce à l'aide énergique des troupes appartenant à la Kampfgruppe, une source de danger qui s'était formée dans le dos de la défense côtière a été éliminée, et l'autorité des forces armées allemandes a été consolidée. Pour cela, j'exprime ma reconnaissance aux troupes impliquées et à leurs chefs.
En particulier, cette reconnaissance va au commandant de la Kampfgruppe, lequel a rempli sa difficile mission avec prudence et vigueur, dans la compréhension et une bonne coopération de la Feldkommandantur 750 et le meilleur soutien du commandant de la SD.

2) Vers leurs divisions et services se retirent le 12 mai :
a) le II./GR.895 vers Pont-Scorff,
b) 1 Schwadron Ost-Radf.Abt.285 vers la Festung Lorient,
c) 1 Zug du Kosaken-Wachkommando vers Pontivy.
Les départs ayant lieu doivent être signalés par la Kampfgruppe Heintz au Gen.Kdo.

3) Avec les éléments tout d'abord restants de la Kampfgruppe, l'ancienne zone d'opérations de la Kampfgruppe
continuera d'être surveillée et sécurisée par des patrouilles. A cet effet, de temps en temps, comme précédemment, les forces de la Fest.St.Res.Kp. et du Kosaken-Wachkommando Pontivy seront demandées par le Gen.kdo.

4) Le Ost-Reiter-Abt.281, subordonné militairement au Gen.Kdo., reste subordonné au GR.894 lors de son engagement dans la lutte contre les bandes.
L'Abteilung doit transférer après la dissolution définitive de la Kampfgruppe, 1 escadron dans chacune des localités de Baud, Locminé, Melrand, Naizin. Etat-Major à Locminé.
Une mission particulière pour le commandant de la Kampfgruppe est de former l'Ost-Reiter-Abteilung à ses missions dans la lutte contre les bandes et la sécurisation de la zone arrière du Korps.

5) L'exécution des enquêtes contre les terroristes arrêtés par la Kampfgruppe et la remise de ces derniers aux tribunaux militaires est à effectuer par l'Oberst Heintz.
Le Ic-Kommando de la 265.ID garde d'abord ses précédentes missions, même au sein de la Kampfgruppe."

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)
avatar
jeremiah29

Nombre de messages : 1935
Age : 49
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kampfgruppe Heintz en Bretagne (avril-mai 1944)

Message  iwann le Jeu 21 Jan 2016, 22:39

Bonsoir Laurent

Merci pour toutes ces infos très détaillées.
Dans ton post du 28 décembre tu fais remarquer que la position de Silfiac est erronée. En effet ce n’est pas Silfiac, mais Siviac.

1) Résumé de ce que je sais de cette embuscade de Siviac.
Le matin du 13 avril 1944, deux résistants, Alphonse Audo et André Rouillé sont arrêtés alors qu’ils se rendent à l’Etat-major du Comité Militaire Régional des FTP à Naizin. Ils sont transférés à Pontivy.

L’ordre est donné aux maquis les plus proches d’intercepter leur transfert éventuel à Locminé ou à Vannes. Une embuscade est tendue dans l’épingle à cheveux de Siviac sur la route de Pontivy à Locminé (RN 167).
Quatre groupes de Résistants (Moustoir, Moustoir-Remungol, Pluméliau, Saint-Barthélémy), du futur 1er Bataillon FTP puis 5ème Bataillon FFI, y arrivent et se mettent en position d’attaque.

Ils se mettent en position et attaquent les véhicules allemands venant de Pontivy :
- A 13h00, 2 camions du 528ème Parc automobile de réserve générale de Vannes sont obligés de s’arrêter sous le feu de 20 à 30 terroristes. Le Caporal-Chef Moebius, chef d’escorte, est enlevé par les terroristes. Les 4 chauffeurs français sont contraints par les terroristes à poursuivre leur route.
- A 13h30, un camion du 425ème Bataillon de transmissions du corps d’armée pris sous le feu (20 impacts sur le véhicule), le chauffeur est grièvement blessé, l’aide-conducteur fait prisonnier après échange de coups de feu avec les terroristes.
- Peu de temps après, arrive une (ou deux d’après les résistants ?) voiture du SD de Vannes se dirigeant vers cette ville. Les occupants ont ouvert le feu sur les "terroristes", au cours de l’échange de coups de feu, un membre du SD est légèrement blessé. A cet instant, l’aide-conducteur réussit à s’évader.

Le combat se poursuivit encore un certain temps avant l’arrivée de la Feldgendarmerie de Pontivy.
Les groupes de résistants décrochent, quittent le secteur et emmènent avec eux leur prisonnier.
Lors de la fouille du terrain ; par la Feldgendamerie de Pontivy, une compagnie du 425ème Bataillon de transmissions et une section de la Feldkommandantur de Vannes ; deux Résistants, Léon lévêque et Jobic Le Pessec sont arrêtés.

" />

Pendant plusieurs semaines un communiqué allemand a paru dans la presse Morbihannaise.



Le caporal-chef Moebius sera exécuté par la Résistance.
Les corps d’Alphonse Audo et André Rouillé seront trouvés dans le charnier des fusillés à la Citadelle de Port-Louis en mai 1945.

Sources documentaires :
Livre : "Maquisard, 1939-1944" de Roger Le Hyaric.
Rapports d’activités du 25ème Corps d’armée allemande.
Presse ancienne. Journaux, "L’Avenir du Morbihan" et "Le Nouvelliste du Morbihan". Archives Départementales du Morbihan.
Témoignage de Mr Léon QUILLERÉ, alias "Yves". Résistant du Groupe de Pluméliau, puis de la 4ème Compagnie "Bernard" du 1er Bataillon FTP, ayant participé à cette embuscade.


2) Hasard du calendrier ou réaction à cette embuscade :
Le 13 avril, le chef du SD de Rennes, Pulmer, a tenu à l’E.M. du XXV A.K. une conférence sur la situation du terrorisme.
L’activité terroriste s’est rapidement accentuée en Bretagne en Avril. Les attaques par surprises et attentats contre membres et organisme de la Wehrmacht, surtout dans la région de Baud-Locminé, se sont tellement accumulées que le Groupe de Combat "Heintz" a dû être engagé dans cette région.
Au cours des interventions de ce Groupe de Combat, plusieurs centaines de civils ont été arrêtés dont une partie a été mise au travail, une autre, après être passée par le SD, traduite pour jugement devant les Tribunaux Militaires des Divisions.
Les forts de Port-Louis et de Penthièvre ont été organisés pour héberger les terroristes jusqu’à leur jugement.

Source documentaire :
Rapports d’activités du 25ème Corps d’armée allemande.


3) Moi de Mai et jusqu’au 5 juin 1944
Les interventions du Groupe de Combat Heintz, se sont terminées mi-juin (Sans doute une erreur de frappe, soit mi-mai). Voir le rapport joint (Annexe 9) sur les enseignements de ces interventions.

ANNEXE 9 (19 Mai 1944)
Etat-major du 25ème Corps d’Armée
2ème Bureau – 1027/44/S
Quartier Général, le 19 Mai 1944

OBJET : Lutte contre les terroristes par l’intervention d’un régiment renforcé.
L’intervention du Groupe de Combat Heintz a donné lieu aux conclusions suivantes :
Dans presque toutes les localités se trouve, sous la direction d’un chef local, un groupe de terroristes, dont l’importance varie de 1 à 9. Dans les localités assez importantes, plusieurs groupes qui peuvent appartenir à plusieurs organisations.
Les différents groupes de terroristes sont organisés par rayon (1) ou par département et dépendent d’un chef de rayon ou de département. la plupart du temps, les terroristes mènent leur actions à l’échelon groupe, parfois avec plusieurs groupes constitués (par exemple à Siviac, Baud, Quimper) et il faut compter qu’au jour J, les groupes qui, jusqu’à présent travaillaient isolément, formeront d’assez importantes unités qui passeront des agressions et actes de sabotage, à des entreprises militairement organisées.

Les membres des bandes sont en majorité des hommes jeunes, de 18 à 25 ans, et appartiennent à toutes les professions. En général ils ne commettent pas leurs actes de terroristes dans la localité de leur résidence amis à proximité ou un peu plus loin dans les environs. L’armement des terroristes se compose de pistolets, pistolet-mitrailleur et parfois également de fusils et de grenades. A côté d’armes individuelles de construction la plus récente (d’origine anglaise ou américaine) il y a également des revolvers à barillet du modèle le plus ancien. Dans l’ensemble il y a pénurie de munitions. Les explosifs qui se trouvent en la possession des terroristes sont surtout d’origine anglaise, plastic en particulier.
Les effectifs Groupe de Combat, d’environ un Régiment, ont été suffisants pour accomplir toutes les missions dans la lutte contre les terroristes.

Le combat lui-même a revêtu 3 aspects :
  a) ratissage de territoires assez importants
  b) patrouilles en profondeur, contrôle routiers
  c) emploi d’importants commandos de chasse

a) Le ratissage d’assez grands massifs boisés n’a en général pas donné le résultat escompté. Il a prouvé qu’elle n’est pas vraie, l’idée ayant cours jusqu’à présent, selon laquelle les terroristes se tenaient cachés dans les bois. Toutefois, de bons résultats ont été en partie obtenus au cours ratissage simultané de villages en lisière de massifs boisés. Le ratissage d’assez grands territoires a permis d’appréhender un grand nombre de réfractaires (1)

b) Patrouilles en profondeur et contrôles routiers ont eu peu de résultats positifs, les territoires étant la plupart du temps munis de bons faux papiers et ne portent en général des armes sur eux que dans l’action.

c) C’est l’engagement inopiné de commandos de chasse de la valeur d’une section à plusieurs compagnies qui a donné les meilleurs résultats.
Les interventions ont toujours eu lieu le matin ou le soir, sur renseignements précis et en connaissance d’adresses, avec la collaboration de forces spécialisées de la Feldgendarmerie et du SD et elles ont amené l’arrestation de nombreux terroristes.

Les succès effectifs et d’ordre moral ont été obtenus avant tout parce que les différentes actions n’ont pas été menées avec de faibles moyens avec des détachements suffisamment forts pour intervenir énergiquement et simultanément à des endroits les uns des autres.

Condition préalable au succès de telles opérations ; il faut que la troupe soit mobile ou motorisée, ou à bicyclette, qu’elle travaille en étroite collaboration avec la Feldgendarmerie connaissant les lieux et avec le SD et qu’on dispose de suffisamment d’interprètes.

Le commandement doit être souple et pouvoir saisir rapidement l’occasion, les questions de forme doivent passer à l’arrière-plan. La troupe apprend beaucoup dans la lutte contre les terroristes mais on doit veiller à la relever à temps. Après les expériences vécues, l’engagement de la troupe pour la pacification de la région Baud-Locminé a été un plein succès.

Pour le Général Commandant le Corps d’Armée
Le Chef d’Etat-major
Signé : Bader

(1) En français dans le texte allemand.

Source documentaire :
Rapports d’activités du 25ème Corps d’armée allemande.


Yves

iwann

Nombre de messages : 451
Localisation : 56
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kampfgruppe Heintz en Bretagne (avril-mai 1944)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum