libération de Landerneau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

libération de Landerneau

Message  alain le Lun 03 Nov 2014, 19:09

Bonsoir à tous
Je recherche toute information sur la libération de Landerneau, autre que celle racontée par le lieutenant Thomé dans son livre.
Me référant aux différences existant entre la réalité des combats du 5 août à Daoulas et son récit totalement irréaliste, j'aimerais savoir s'il n'a pas non plus un peu déformé la réalité à Landerneau.
Alain

alain

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 23/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: libération de Landerneau

Message  jeremiah29 le Mer 19 Nov 2014, 10:06

Salut Alain !

J'ai cherché dans mes divers ouvrages et sur la toile, mais pas d'infos... No
Je suis sûr pourtant d'avoir lu quelque chose concernant des escarmouches en ville entre des résistants (?) et les derniers Allemands qui se préparaient à quitter la ville pour se diriger vers Brest...study mais je ne retrouve pas cette source !.. scratch

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)

jeremiah29

Nombre de messages : 1930
Age : 48
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: libération de Landerneau

Message  Priol le Lun 04 Jan 2016, 16:35


Des Spécial Air service Anglais, commandés par le lieutenant Edgar Tupet Thomé (ici en tête de groupe) du 3ème RCP (Régiment Français) sur la place Général de Gaulle (actuellement) à Landerneau en Août 1944 dans le cadre de l'opération Derry.

Localisation: Ronan Urvoaz

Crédit image: Flickr - Jean Michel DAOUDAL

----------------

Et sinon voici ce que j'ai noté:

10 Août 1944 – Les Allemands évacuent Landerneau et St Thonan.
20 Août 1944 – La Forest-Landerneau et Pencran sont libérées.

Priol

Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 04/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: libération de Landerneau

Message  alain le Lun 04 Jan 2016, 16:52

Bonsoir à tous et meilleurs vœux pour 2016
Entre-temps j'ai trouvé à Vincennes les archives de la résistance sur la libération de Landerneau.C'est le responsable de l'ORA à Landerneau, Radenac (je n'ai pas son prénom), qui en a fait le récit. Il ne s'est en effet pas passé grand'chose. Les Allemands avaient évacué le 9 et une escarmouche a eu lieu le 10 entre quelques Allemands retardataires, sans doute de la 343° division, et 5 hommes (2 parachutistes, 2 résistants et Radenac). Les Allemands ont eu 2 ou 3 tués. Un para a été tué (Guichard), ainsi qu'un résistant. Il semble que ce soit le seul combat à Landerneau, malgré ce que raconte Thomé dans son livre.
Alain

alain

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 23/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: libération de Landerneau

Message  jeremiah29 le Lun 04 Jan 2016, 19:48

Salut !

Dans la même série :


Quai du Léon, au niveau du vieux pont



Rue de Brest, dans la prolongement de la rue Hervé de Guébriant, près du collège Saint-Sébastien



Quai du Léon, au niveau de la rampe

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)

jeremiah29

Nombre de messages : 1930
Age : 48
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: libération de Landerneau

Message  jeremiah29 le Lun 04 Jan 2016, 20:23

alain a écrit:C'est le responsable de l'ORA à Landerneau, Radenac (je n'ai pas son prénom), qui en a fait le récit.

Salut Alain !.. et Bloavez Mad !... Very Happy

Il existait à l'époque plusieurs sociétés au niveau de l'actuel CMB, rue de la Petite Palud, non loin du Family, dont celle de "Gayet et Fils" et l'entreprise de menuiserie "J. Radenac Bois du Nord"... je n'ai malheureusement pas le prénom du patron...

Je viens cependant de trouver un article du Télégramme du 17 mai 2004 qui cite un certain Joë Radenac, patriote... à n'en pas douter, le même personnage... Wink
http://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20040517&article=7979920&type=ar

L'histoire est imprimée dans plusieurs carnets de témoins, soigneusement conservés aux archives de Kerenden. Elle se lit aussi dans les premières éditions du Télégramme en date des 18 et 20 septembre 1944. Des notes qui permettent de revivre la chronologie des dernières heures de l'occupation et les journées de la Libération.

5 août A Pencran, les Allemands déménagent et distribuent à leur personnel ce qui leur paraît encombrant à emporter : fourneaux, appareils de TSF, machine à coudre, bois de chauffage... Toute la nuit suivante, des colonnes de voitures descendent la route de Pencran tandis que des camions, chargés de troupes, prennent la route de Sizun.

6 août Pas d'électricité ni de nouvelles. Dans la soirée, Landerneau est proclamée en état de siège. Le maire fait placarder un appel au calme. Durant toute la nuit, d'interminables files de véhicules s'acheminent vers Brest.

7 août Toute la journée, des charrettes venues de la région d'Huelgoat, Commana arrivent par la route de Sizun transportant de jeunes soldats de l'infanterie allemande. Certains montent des bicyclettes réquisitionnées. On signale à Plounéventer la première reconnaissance américaine. On entend vers Sizun le bruit de la canonnade. Dans la soirée, on apprend que les américains contournent la ville par Saint-Eloi, Ploudaniel, Lesneven.

8 août Aux principales issues de la ville, canons et mitrailleuses sont braqués. Les Allemands attendent toujours les Américains... qui ont déjà dépassé la ville. Certains soldats, mitraillette sur le ventre, obligent les habitants à céder leurs moyens de locomotion. M. Quéinnec, horloger place du marché, paiera de sa vie d'avoir refusé de céder des montres-bracelets qu'il tenait cachées. Pendant ce temps, Le Trehou est déjà pavoisé. Les groupes de maquisards des monts d'Arrée ont été rejoints par les patriotes de Landerneau, le docteur Le Bras, Joë Radenac, Paul Le Hir en tête.

9 août Les Allemands, qui stationnaient à l'école Saint-Joseph, sont partis. Quelques pilleurs font déjà main basse sur le matériel abandonné. En ville, les magasins de MM. Cavarec et Le Rest, rue du Pont, ont été saccagés par les Allemands. Un peu après le souper, on entend de fortes explosions : c'est la casemate de Kerlézérien qui saute.

10 août Les Allemands s'apprêtent à se retirer de leur réserve de l'office central. Les patriotes - qui avaient fait la veille une première apparition en ville - opèrent, tirant quelques coups de feu. Echauffourées encore, rue Neuve, entre deux Allemands (l'un sera tué, l'autre fait prisonnier) et une poignée de résistants à bord d'une voiture. Sur ces entrefaites, un groupe de cinq ou six Allemands débouche du quai de Cornouaille. Il s'en suit une fusillade. Les Allemands se retirent dans la propriété De Cadeville. Une heure plus tard, ils sont trente à vouloir rejoindre la route de Brest. Ils se heurtent au groupe de résistants. Deux Allemands sont tués mais aussi deux Français, Léon Guichard et Louis Quinquiq. Ce sera le dernier incident.

11 août La foule est sur les quais. Les premiers Américains sont chaleureusement applaudis : une petite colonne d'infanterie précédant un convoi d'une quarantaine de voitures sanitaires. Cris de joie et fleurs les accompagnent. La Résistance s'organise. Georges Castel, capitaine de réserve, est nommé commandant de la place. Le docteur remplace M. Le Rest à la mairie. Et, devant tout Landerneau rassemblé quai du Léon face au commissariat de police, se déroule la séance de la tonte des ribaudes...

12 août En ville, les maisons et la mairie arborent les drapeaux alliés. La délégation américaine, suivie des chefs du comité de Libération et de la Résistance, se rend à la kommandantur pour en prendre possesion. Les cloches de Saint-Houardon et de Saint-Thomas sonnent à la volée pour signifier la bonne nouvelle aux plus incrédules !

A partir du 15 août Landerneau a fraternellement accueilli d'innombrables réfugiés de Brest, Plougastel, Kerhuon. Les nombreux centres improvisés ont hébergé et nourri des milliers de personnes. Certains jours, 5.000 à 7.000 repas ont été servis aux victimes de l'exode. Passivement libérée, la ville de Landerneau s'active et formule des voeux pour la délivrance de Brest.

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)

jeremiah29

Nombre de messages : 1930
Age : 48
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: libération de Landerneau

Message  Priol le Lun 04 Jan 2016, 20:37

Merci Laurent pour les photos et le détails de la Libération Smile

Et tant qu'on parle de Landerneau, 1944 ou 1945 ?


Priol

Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 04/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: libération de Landerneau

Message  jeremiah29 le Lun 04 Jan 2016, 21:18

Salut !

Probablement après les combats de Brest...
Je me souviens avoir vu une autre photo de LCVP sur l'Elorn, au niveau de l'ancien commissariat de police sur le quai de Cornouaille... donc de l'autre côté du "pont allemand"...

_________________
Cordialement... Very Happy
Laurent

Nulla Dies Sine Linea (Pline)

jeremiah29

Nombre de messages : 1930
Age : 48
Localisation : Nord-Finistère
Emploi/loisirs : nombreux
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: libération de Landerneau

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum