Le bombardement du 01 au 02 juillet 1941 sur Brest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le bombardement du 01 au 02 juillet 1941 sur Brest

Message  doucet le Lun 02 Mai 2011, 18:15

dans la nuit du 01 au 02 juillet 1941, lors d'un bombardement anglais dirigé contre les croiseurs allemends mouillés ou ancrés dans le port de Brest, un Vickers Wellington,armé par un équipage d'aviateurs issus de différentes nations du Commonwealth, est touché par la Flak et s'écrase sur la commune de Plouzané, au lieu dit de Kerborhel. les lignes qui suivent; mélange de témoignages et descriptions livresques racontent ce moment.

Dans la nuit du 02 juillet 1941, une autre puissante attaque est effectuée, toujours de nuit. A distance, c’est un ‘spectacle’ grandiose, si ce n’était tragique, car la mort est présente sur terre et dans les airs : une sorte de carrousel aérien où l’un des acteurs pris dans les projecteurs cherche désespéramment à s’en sortir ; les mitrailleuses d »bitent leurs chapelets de balles traçantes, les canons tirent à cadence redoublée, tandis que les projecteurs traquent le gibier, le tout dans une brume plus ou moins dense. [.]"
Il est vrai que les habitants de la commune, quand ils n’étaient pas réfugiés dans leurs abris regardaient volontiers ce spectacle, digne d’un feu d’artifice. La vue de cette petite croix noire entourée de lumière et d’explosions était pour eux un spectacle formidable.

"Cette nuit-là aussi, je me trouve avec mon frère cadet, à l’une des lucarnes de notre maison d’habitation et [.] Nous découvrons bien la région de la Trinité. Soudain, nous entendons un vrombissement inhabituel provenant du secteur de Kerborhel. Nous devinons la masse sombre d’un avion volant très bas et semblant en difficulté. [.] Par la suite, nous apprenons que l’avion en perdition a percuté le sol, s’est embrasé et la chaleur dégagée par les flammes a fait exploser ses bombes. Les malheureux aviateurs meurent carbonisés et sont méconnaissables. Les Allemands du poste de Kerallan postent des sentinelles autour du point de chute interdisant aux curieux venus le lendemain matin, un dimanche, de s’approcher.
Une tombe provisoire est réalisée sur les ordres des occupants qui placent sur le monticule une pancarte peinte en noir, avec l’inscription ; " Hier 6 Englisch Flieger". Bientôt, cette tombe est couverte de fleurs et au dessus de la pancarte noire, une pancarte blanche est posée avec cette inscription : "Hommage aux vaillants aviateurs".


Cette situation dure quelques semaines jusqu’à ce que décision soit prise de les enterrer au cimetière de Plouzané. Cette opération a lieu un matin de bonne heure, sous forte surveillance militaire. L’officier commandant la troupe fait tirer des salves d’honneur, rendant hommage à ses ennemis. Ces aviateurs, originaires de différents pays du Commonwealth et âgés de 20 à 36 ans sont toujours là, à droite, en entrant dans le cimetière, 6 petites tombes blanches. Alors, s’il te plaît, passant, si tes pas te conduisent par hasard en ces lieux, arrête toi et rend leur un hommage discret.


entrée du cimetière avec les 6 tombes

Vickers Wellington

Plan de plouzané en 44. Le trait rouge pointe sur le lieu dit

doucet

Nombre de messages : 137
Age : 57
Localisation : PLOUZANE
Date d'inscription : 04/12/2010

http://familledoucet@free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum